Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nouvelle vie pour la carrière de pierre de Dom-le-Mesnil

dimanche 3 juin 2018 à 6:01 Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne

Les dernières carrières de pierre du secteur de Dom-le-Mesnil, à côté de Sedan, ont cessé leur activité dans les années 70. Deux associés viennent de relancer l'extraction de la fameuse pierre de Dom-le-Mesnil, utilisée pour de nombreux monuments historiques ardennais.

Carrière de pierre de Dom-le-Mesnil
Carrière de pierre de Dom-le-Mesnil © Radio France - Alexandre Blanc

Dom-le-Mesnil, France

Les carrières de pierre de Dom-le-Mesnil ont retrouvé vie le temps d'une semaine. Elles employaient 60 ouvriers au 19ème siècle. Cela faisait plus de 50 ans qu'elles n'étaient plus exploitées. Deux associés, le Français Jacky Lapassouse et le Belge Raphaël Blanjean, ont relancé l'activité. Un premier chantier mené cette semaine a permis d'extraire plus de 200 tonnes de pierre de Dom-le-Mesnil. 

Pour restaurer les monuments historique

Cette roche calcaire aux couleurs jaune-ocre a été extraite dès le 17ème siècle. Elle a été utilisée pour de nombreux maisons d'habitations et monuments : certains bâtiments du château-fort de Sedan, les maisons de la place Ducale à Charleville-Mézières. "Il y a une forte demande pour les restaurations", explique Raphaël Blanjean. "Jusqu'à maintenant, on utilisait une pierre de substitution".

Pour extraire d'énormes blocs de 1 à 20 tonnes, deux ouvriers se sont attelés toute la semaine. Ils ont utilisé une haveuse venue de Dijon, une énorme scie de six mètres de long qui découpe le sol depuis le haut de la falaise.

La haveuse - Radio France
La haveuse © Radio France - Alexandre Blanc

Les exploitants ont reçu l'autorisation d'extraire 500 mètres cubes de pierre en 5 ans. "Ce premier prélèvement devrait nous suffire pour les deux ou trois ans à venir", estime Raphaël Blanjean.