Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

Donald Trump impose une taxe de 25% supplémentaires sur l'export des vins de Savoie aux États-Unis

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

Depuis le 12 janvier, les États-Unis appliquent une taxe supplémentaire de 25% sur certains produits français comme le vin ou l'aéronautique, c'est la "taxe Trump". Une victime collatérale : la filière des vins de Savoie, qui pourtant tente depuis plusieurs années d'exporter aux Etats-Unis.

160.000 bouteilles de vin de Savoie sont exportées chaque année aux Etats-Unis
160.000 bouteilles de vin de Savoie sont exportées chaque année aux Etats-Unis © Maxppp - IP3 PRESS

160 000 bouteilles de vin savoyard exportées chaque année de l'autre côté de l'Atlantique, mais à quel prix ? Le président des États-Unis, Donald Trump, a fait passer, ce mardi 12 janvier, une nouvelle taxe : 25% supplémentaires sur les droits de douane pour les vins et spiritueux en provenance de France. Une décision avec, forcément, des répercussions pour Alexis Martinod, directeur du comité interprofessionnel des vins de Savoie.

Interview avec Alexis Martinod, directeur du Comité interprofessionnel des vins de Savoie

France Bleu Pays de Savoie : Cette nouvelle taxe "Trump", elle va avoir quelles conséquences pour vous ?

Alexis Martinod : Clairement, pour les consommateurs aux États-Unis, ça veut dire des bouteilles plus chères, donc ça a des répercussions sur nos viticulteurs qui exportent aux États-Unis. Mais ça a aussi des répercussions pour les exportateurs et pour ceux qui commercialisent  des vins aux États-Unis. En fait, la répercussion est double. C'est tout de suite quelques euros, mais quelques euros multipliés par des centaines de milliers de bouteilles.
 

Pourtant, développer l'export aux États-Unis c'est un de vos gros objectifs ?

Effectivement il y a cette volonté de développer l'export les États-Unis sont le premier pays vers lequel on exporte aujourd'hui on peut dire que c'est environ 4 à 5% de nos vins qui sont commercialisés à l'export et les États-Unis ça représente à peu près 1%.
 

Est-ce qu'il y a des domaines savoyards plus concernés que d'autres par l'export aux États-Unis ?

Il y en a pour qui l'exportation aux États-Unis peut représenter jusqu'à 30 à 40 % de leur chiffre d'affaires, donc c'est sûr, quand on est sur des niveaux comme ça, ça a de grosses conséquences.
 

Malgré cette taxe, est-ce que ça vaut quand même le coup de continuer à exporter ?

Ça reste indispensable et intéressant de développer l'export aux États-Unis ou ailleurs. Nos vins de Savoie sont parmi les moins chers des vins français, même s'ils augmentent avec cette taxe. Je ne sais pas s'il faut forcément repenser la stratégie d'exportation, nous, on va continuer de mener des actions de développement à l'export, à avancer et à rester volontairement optimistes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess