Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Donges : grève à la raffinerie Total pour dénoncer des suppressions de postes

-
Par , France Bleu Loire Océan

Alors que les négociations touchent à leur fin entre la direction et les organisations syndicales, la CGT de la raffinerie Total de Donges a appelé les salariés à faire grève ce vendredi matin. Ils dénoncent les 75 suppressions de postes envisagées d'ici 2023.

Les grévistes dénoncent la supression de 75 postes
Les grévistes dénoncent la supression de 75 postes © Radio France - Anne Patinec

Aucune goutte de carburant ne sort de la raffinerie Total ce vendredi et les 20 unités vont être progressivement arrêtées. Cela va prendre plusieurs jours. Selon la direction de la raffinerie, aucun risque de pénurie n'est à craindre actuellement. 

Le syndicat CGT appelle à faire grève pour dénoncer les 75 suppressions de postes envisagées par la direction de la raffinerie. Les négociations démarrées avant l'été touchent à leur fin. La direction du site propose de réduire ces suppressions à 64 postes. Insuffisant pour la CGT.  La restructuration doit se poursuivre jusqu'en 2023. Aucun licenciement sec n'est envisagé. D'importants travaux de modernisation sont prévus avec le contournement ferroviaire de la raffinerie dont les travaux ont commencé et la construction d'une nouvelle unité de désulfuration. Un investissement total de 400 millions d'euros. 

Au début de chaque quart, les salariés décident de la reconduction de la grève
Au début de chaque quart, les salariés décident de la reconduction de la grève © Radio France - Anne Patinec

Il est hors de question qu'on mette en péril la santé et la sécurité des salariés, des riverains et de l'environnement" Fabien Privé-Saint-Lanne, délégué CGT

La raffinerie compte plus de 600 salariés.

Mise en demeure de la Préfecture par rapport aux installations

Le 23 septembre, le sous-préfet de Saint-Nazaire, Michel Bergue, a signé un arrêté de mise en demeure imposant à la direction de la raffinerie de Donges des inspections de ses installations. Le site classé Sévéso accuse un retard dans ces inspections. Lors d' une visite le 4 juin 2020, les inspecteurs de l'environnement on constaté que "sur les 255 tuyauteries de classe 1 (les tuyauteries avec le plus haut potentiel de danger en cas de fuite), le programme d'inspection n'est pas mis en oeuvre pour 105 tuyauteries à l'échéance du 31 décembre 2018".  La société est mise en demeure d'inspecter 75 % des tuyauteries de classe 1 sous 12 mois et 100% sous 24 mois . S'y ajoute l'inspection de deux bacs de stockage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess