Économie – Social

Donnez votre avis | Faut-il continuer de donner de l'argent aux entreprises pour qu'elles embauchent ?

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne lundi 18 janvier 2016 à 17:17

Le chef de l'état annonce 500 000 formations supplémentaires pour les chômeurs
Le chef de l'état annonce 500 000 formations supplémentaires pour les chômeurs © Maxppp

François Hollande a détaillé ce lundi le plan emploi qu'il compte mettre en place pour faire baisser le nombre de demandeurs d'emploi. Parmi les mesures annoncées par le président de la république, il y a l'aide à la formation. L'état va dégager 1 milliard d'euros pour former 500 000 chômeurs.

Avec 650 000 demandeurs d'emploi supplémentaires inscrits à Pôle emploi depuis son élection en 2012, le président de la république a fixé en 2016 comme objectif prioritaire bien avant  la sécurité, celui d'inverser la courbe du chômage. La mesure la plus spectaculaire consiste à former 500 000 chômeurs parmi les moins qualifiés. Pour cela, le chef de l'état va débloquer 1 milliard d'euros.  Les formations proposées dans les régions doivent s'articuler autour des formations d'avenir comme le numérique ou l'environnement.

Etendre les compétences des régions

Pour mener à bien cette difficile mission, le président de la République compte sur le travail des élus en régions. François Hollande se dit prêt s'il le faut à étendre les compétences des régions. L'an passé le conseil régional de Bourgogne a dépensé 145 millions d'euros pour l'apprentissage et  la formation dont il a la compétence. Reste que l'apprentissage ne débouche pas forcément sur un emploi. En Côte-d'Or en 2015, 6 apprentis sur 10 ont trouvé un emploi dans les six mois qui ont suivi la fin de leur cursus.

Maxppp
© Maxppp

Une prime d'embauche de 2000 euros par an

En plus d'un plan de formation, François Hollande propose une prime d'embauche de 2000 euros par an pour les PME de moins de 250 salariés qui embauche une personne en CDI ou en CDD de plus de 6 mois pour un salarié payé jusqu'à 1,3 Smic. Plusieurs aides existent déjà pour les TPE (moins de 11 salariés) notamment pour l'embauche d'un premier salarié ou l'accueil d'un apprenti mineur.

En tout, le plan d"urgence" contre le chômage axé sur la formation, l'apprentissage et les aides à l'embauche pour les PME est estimé à 2 milliards d'euros. Il doit être entièrement financé par des économies.

Faut-il continuer de donner de l'argent aux entreprises pour qu'elles embauchent ?_ témoignez sur Facebook et Twitter et ce mardi dès 7 heures en appelant le *_03 80 42 15 15

*** A 7h54 l'invitée France Bleu Bourgogne est Sylvie Laroche, vice-présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en charge de l'apprentissage et de la formation professionnelle.