Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dordogne : la réforme des retraites est "une catastrophe" pour Sud-Rail

-
Par , France Bleu Périgord

Les cheminots sont appelés à la grève ce mardi 24 septembre par la CGT, Sud Rail et Solidaires. Cette réforme des retraites "est une véritable catastrophe" selon Julien Bournique, délégué Sud-Rail en Dordogne.

Julien Bournique, délégué Sud-Rail en Dordogne.
Julien Bournique, délégué Sud-Rail en Dordogne. © Radio France - Antoine Balandra

Dordogne, France

La CGT, Sud Rail et Solidaires appellent à la grève ce mardi 24 septembre pour dénoncer la futur réforme des retraites. Le trafic des trains est perturbé en Nouvelle-Aquitaine, un TER sur 2 circule comme 2 intercités sur 5. Les perturbations ne concernent pas les TGV. 

Julien Bournique, délégué Sud-Rail, invité de France Bleu Périgord

Un régime financé par les cheminots eux-mêmes

La réforme des retraites est "une véritable catastrophe" pour Julien Bournique, délégué Sud-Rail en Dordogne. Selon les calculs du syndicat, la pension de retraite des cheminots pourrait baisser de 23% avec la future réforme du gouvernement avec "un allongement de la durée de travail de deux années supplémentaires"

On ne se bat pas pour les avantages des cheminots, [...] tout le monde sera perdant, [...] c'est un combat que l'on doit tous gagner

Julien Bournique rappelle que le régime des cheminots est financé _"par les cheminots eux-mêmes, par une sur-cotisation de 16 points". S_elon lui, "la grève est un moyen parmi d'autres" pour se faire entendre, c'est "le plus efficace, c'est l'expression du rapport de force sur le terrain économique". 

Une grève annoncée le 5 décembre prochain

Le délégué de Sud-Rail estime que cette journée du 24 septembre est "un coup de semonce adressé au gouvernement" et regrette qu'il n'y ait pas "de convergences de luttes" entre les professions, avec "11 dates de mobilisation différentes au mois de septembre". 

Le syndicat Sud-Rail se raccroche à la prochaine journée d'action à la RATP en région parisienne et appelle également à la grève le 5 décembre prochain à la SNCF. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu