Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dordogne : 400 retraités manifestent à Périgueux pour le pouvoir d'achat et contre la hausse de la CSG

jeudi 28 septembre 2017 à 15:20 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Ils étaient plus de 400 retraités dans les rues de Périgueux ce jeudi. Tous venus à l'appel de la CGT, de FO, ou encore de la FSU pour dire non à la hausse de la CSG notamment. Avec un slogan : "nous ne sommes pas des nantis"

Près de 400 retraités sont descendus dans la rue à Périgueux ce jeudi
Près de 400 retraités sont descendus dans la rue à Périgueux ce jeudi © Radio France - Antoine Balandra

Périgueux, France

Ils étaient plus de 400 ce jeudi dans les rues de Périgueux. 400 retraités venus manifester contre les ordonnances Macron, mais surtout pour la défense de leur pouvoir d'achat. Et contre la hausse de 1.7% de la CSG prévue par Emmanuel Macron.

Une mobilisation importante par rapport aux manifestations de ces dernières années à Périgueux.

Les retraités défilent en Dordogne - Radio France
Les retraités défilent en Dordogne © Radio France - Antoine Balandra

Malgré l'annonce du gouvernement de la revalorisation des retraites de 0.8% au premier octobre, l'imposition de la hausse de la CSG ne passe pas auprès des retraités. Tous ceux qui touchent plus de 1200 euros nets de pension chaque mois vont voir leur pouvoir d'achat baisser. Et c'est insupportable estime Josette Gosset, secrétaire de l'union syndicale des retraités CGT de la Dordogne. Car pour elle, à 1200 euros net par mois, un retraité n'est pas un nanti :

"Quand on a 1200 euros pour vivre, on n'est pas des nantis, c'est insupportable, cette campagne qui laisse penser que les retraités sont des privilégiés" dit Josette Gosset

Dans le cortège, les slogans sont toujours les mêmes : "Retraités en colère, les vieux dans la misère, les jeunes dans la galère". Ou encore : "On n'est pas des nantis". Plusieurs retraités expliquent qu'une hausse de la CSG, c'est beaucoup de pouvoir d'achat en moins pour eux.

'"On a l'impression que l'on tape toujours sur nous" relève Josette Gosset. Maurice lui touche 1700 euros de retraite par mois. "La hausse de la CSG, cela fera 600 euros de moins par an pour moi" se désole-t-il. Et puis il y a l'annonce de la revalorisation des retraites au premier octobre de 0.8%.

Hausse des retraites

Serge par exemple, est venu de Mussidan. Avec cette hausse de 0.8% et une retraite de 1055 euros par mois, cela fera pour lui un peu plus de 8 euros en plus chaque mois. Alors quand il a appris cela, il a cru que l'on se moquait de lui.

"Moi je souhaite que tout le monde se rebelle, contre les retraites qui n'augmentent pas, parce que eux qui sont dans les palais dorés, ils se gavent" dit le retraité de Mussidan.

Et puis il y a certains retraités qui rappellent que eux aussi consomment, font vivre la société. Et surtout qu'ils sont une génération qui aide plusieurs autres génération, explique Brigitte, une retraitée de Périgueux.

"Il faut tenir compte du fait que l'on fait partie d'une tranche d'âge qui aidons à la fois nos enfants, mais aussi nos parents qui sont en EHPAD, donc arrêtons de taper sur notre tranche d'âge" dit-elle.

Ce jeudi, une délégation de retraités a été reçue en préfecture. Mais les retraités préviennent : s'ils ne sont pas entendus, ils redescendront dans la rue.