Économie – Social

Dordogne : affluence en berne en juillet dans les hôtels et les campings

Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord lundi 1 août 2016 à 7:00

Les grands sites du Périgord attirent toujours autant de touristes.
Les grands sites du Périgord attirent toujours autant de touristes. © Radio France - Antoine Balandra - France Bleu Périgord

A mi-chemin des vacances d'été, les professionnels du tourisme en Dordogne ne sont pas très optimistes pour leur chiffre d'affaire. Les hôtels attendent encore les touristes, alors que certains campings affichent complets depuis seulement quelques jours.

L'été est loin d'être terminé, pourtant certains professionnels du tourisme tirent déjà un premier bilan de leur activité. Dans les hôtels par exemple, ils notent clairement la baisse du nombre de touristes, en particulier américains : "C'est flagrant", reconnaît Jean-Claude Délibie, le président du club hôtelier du Sarladais. "Il y a beaucoup moins de monde dans les hôtels que l'année dernière, ça c'est sûr."

Des réservations plus tardives que l'an dernier

La première quinzaine de juillet a été "compliquée" à remplir. C'était le cas dans les campings du département : "Certains campings ont été complets à partir du 10 juillet, d'autres du 20 juillet, d'autres ont des emplacements encore libres", explique Jérôme Neveu, directeur du groupement des campings de Dordogne.

Pour lui, les vacanciers se permettent de réserver au dernier moment, en fonction de la météo notamment. "Ils regardent quelques jours avant s'ils vont avoir du beau temps, vérifient les disponibilités sur internet puis réservent", raconte-t-il. Le constat est le même du côté des hôtels qui, dès le printemps, sentaient un recul des réservations.

"Il n'y a plus de gens qui viennent comme ça, à l'improviste", insiste Jean-Claude Délibie. "Avant le soir, on passait notre temps à chercher des chambres pour les clients, maintenant on n'a pas cinq clients qui viennent comme ça à la dernière minute en deux semaines." 

Un mois d'août complet

Les professionnels du tourisme ne s'inquiètent pour autant pas tous. Même s'ils réservent leurs vacances plus tard que les autres années, les touristes continuent de fréquenter les grands sites du Périgord, tels que Lascaux, les jardins de Marqueyssac, Castelnaud, les châteaux de Biron ou de Bourdeilles etc... "On s'aperçoit qu'on a une clientèle étrangère toujours présente à Lascaux", avoue André Barbé, le directeur de la Semitour.

Le château de Biron, au Sud du Périgord, par exemple, enregistre une progression du nombre de visiteurs de 37% rien que pour le mois de juillet. La tenue de l'exposition de la fondation Maeght n'y est sans doute pas étranger, qu'importe, pour André Barbé, "les touristes viennent en Dordogne par choix, pour visiter ces sites."

Du côté des campings et des hôtels, le mois d'août s'annonce prometteur et complet, comme chaque année. Certains campings devraient arriver à "bien tirer leur épingle du jeu", surtout ceux qui sont davantage haut de gamme, quatre ou cinq étoiles.