Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Dordogne : des entreprises privées rejoignent le mouvement de grève contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Périgord

Des préavis de grève ont été déposés dans plusieurs entreprises privées du Périgord. Certains de leurs salariés rejoindront donc les cortèges ce jeudi 5 décembre pour dire non à la réforme des retraites

L'usine des Papeteries de Condat au Lardin Saint-Lazare
L'usine des Papeteries de Condat au Lardin Saint-Lazare © Radio France - Jules Brelaz

Périgueux, France

ll y aura des perturbations un peu partout à l'occasion de la grève contre la réforme des retraites. Trois manifestations auront lieu en Dordogne. Manifestation à Périgueux à 10h au départ du palais de justice, à Bergerac à 15h au départ du palais de justice là encore et à 15h place du marché aux noix à Sarlat.

Il ne devrait y avoir aucun TER en circulation en Périgord. Plus de la moitié des écoles de Dordogne qui resteront fermées. Mais il y aura aussi des perturbations dans les grandes entreprises privées de la Dordogne. Préavis de grève chez Fromarsac, Mademoiselle Dessert à Condat sur Trincou, les foies gras Rougié à Sarlat.

Un piquet de grève dès 8h30 aux papeteries de Condat par exemple au Lardin Saint Lazare. Piquet de grève aussi dès 8h devant les papeteries Munksjö Rottersac à Lalinde.

Car les 200 salariés s'inquiètent pour le montant de leurs retraites futures explique Christophe Lavignerie, le délégué CGT.

"Cette réforme des retraites est une remise en cause de la retraite par répartition. La retraite à points aura pour conséquence la baisse des pensions. C'est pour cela que l'on rejoint le mouvement. Au delà de la remise en cause des retraites de al fonction publique, le privé sera touché aussi" dit Christophe Lavignerie, délégué CGT chez Rottersac.

"Et puis il y a la spécificité de notre industrie, or la réforme ne prend pas en compte la pénibilité. Et nous on a des gens qui travaillent postés, par exemple en 5/8 en 3/8 et je vois mal les opérateurs travailler jusqu'à 64 ans. Ils n'y arriveront pas et finiront au chômage longue durée et n'arriveront jamais à l'âge pivot de 64 ans" dit-il.

"Sincèrement, on sent vraiment une mobilisation monter comme il y a longtemps que l'on ne l'avait plus constaté. On sent un mécontentement, on explique bien comment le nouveau système fonctionnera donc je pense qu'il y aura une mobilisation importante" explique le délégué CGT.

A noter qu'à l'appel de FO, le personnel de la maison de retraite du Bugue entame de son côté une grève reconductible ce jeudi pour dénoncer les conditions de travail. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu