Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : environ 1500 manifestants à Périgueux contre la réforme du code du travail

-
Par , France Bleu Périgord
Périgueux, France

Plus de 1500 personnes ont manifesté ce jeudi matin contre la réforme du code du travail et les ordonnances Macron à Périgueux, en Dordogne, selon la CGT. Des cheminots du Technicentre de Périgueux se sont également rendus devant la permanence du député Philippe Chassaing

Manifestation à Périgueux contre la réforme du code du travail
Manifestation à Périgueux contre la réforme du code du travail © Radio France - Manon Derdevet

Ils étaient 1500 selon la CGT, 1000 selon la police a manifester ce jeudi matin contre la réforme du code du travail et les ordonnances Macron à Périgueux, en Dordogne.

Dans le cortège, il y avait majoritairement des drapeaux de la CGT, le principal syndicat qui avait appelé à la manifestation. Mais le syndicat n'était pas seul, des représentants de la FSU, de Solidaires et même de Force Ouvrière étaient présents. Tous ensemble, ils voulaient dire une nouvelle fois "non" à la réforme du code du travail voulue par le gouvernement d'Emmanuel Macron. La mobilisation reste donc plutôt stable par rapport à la précédente journée d'action, le 12 septembre, où 1500 manifestants étaient déjà descendus dans les rues.

Les militants FO descendus dans la rue
Les militants FO descendus dans la rue © Radio France - Manon Derdevet

Retraités, syndiqués et même quelques rares jeunes s'étaient donné rendez-vous devant le Palais de Justice à 10h30. "On ne lâchera rien" scandent-ils tous ensemble. "Nous voulons être respectés pour travailler dans de bonnes conditions". Tous disent leurs inquiétudes vis à vis "du démantèlement du code du travail qui précarisera encore plus l'emploi" selon eux.

"Salariex : Certifié jetable par le gouvernement" voilà ce que l'on pouvait lire sur des pancartes de la manifestation
"Salariex : Certifié jetable par le gouvernement" voilà ce que l'on pouvait lire sur des pancartes de la manifestation © Radio France - Manon Derdevet

Les cheminots au cœur de la manifestation

Par ailleurs, un groupe de cheminots du Technicentre de Périgueux est allé à la rencontre d'Antoine Audi, le maire de Périgueux devant l'Hôtel de ville. Ils protestaient une nouvelle fois contre la suppressions d'emplois sur les ateliers SNCF. Les cheminots se sont ensuite rendus à la permanence du député La République en Marche Philippe Chassaing.

La drapeaux de la CGT étaient majoritaires ce jeudi matin
La drapeaux de la CGT étaient majoritaires ce jeudi matin © Radio France - Manon Derdevet

Le 29 septembre prochain, ils ont réussi à obtenir la tenue d'une réunion à la préfecture avec la préfète ainsi que plusieurs autres élus en concertation avec les dirigeants du Technicentre. Seul bémol, les syndicats ne sont pas conviés à cette réunion. Une mobilisation est alors prévue vendredi 29 septembre prochain à 14h à la préfecture pour obtenir d'être intégré à cette rencontre. Une Assemblée Générale aura lieu demain matin au Technicentre pour tenter de trouver une nouvelle solution.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu