Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dordogne : le village de La Douze se bat pour avoir son épicerie

mardi 13 mars 2018 à 8:49 - Mis à jour le lundi 12 mars 2018 à 7:00 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Une campagne de financement participatif vient d'être lancée. L'objectif : aider à financer le projet d'épicerie dans le village de La Douze, entre Le Bugue et Périgueux. Le maire et la future gérante sont mobilisés depuis plusieurs mois pour concrétiser ce projet, très important en zone rurale.

Sarah Lignac et Vincent Lacoste portent le projet de l'épicerie de La Douze.
Sarah Lignac et Vincent Lacoste portent le projet de l'épicerie de La Douze. © Radio France - Emeline Ferry

La Douze, France

Cela fait plus de vingt ans que les habitants de La Douze en entendent parler... L'épicerie au cœur du village va peut-être bientôt voir le jour. Un projet qui dynamiserait le bourg et attirerait de nouveaux habitants.

Depuis plusieurs mois, Sarah Lignac, 22 ans, se démène pour trouver des financements et réaliser son rêve : gérer un commerce de proximité. Originaire de Vergt, elle travaille depuis 14 ans dans des petits magasins et aimerait ouvrir le sien.

"Je suis sociable, j'adore parler avec tout le monde. J'aimerais que les gens se rencontrent à la caisse de mon magasin."

Le projet est prêt : la mairie est prête à reconstruire un bâtiment au cœur du village. De nouveaux logements seront aménagés autour. Les plans sont prêts, les investisseurs aussi.
Problème : les banques ne suivent pas. "Malgré les subventions, mon apport personnel et le soutien de la mairie, je ne trouve pas de banque qui accepte de m'aider", déplore la jeune femme.

Une campagne de financement participatif

Pourtant, le projet de Sarah Lignac est épaulée par le maire de La Douze, Vincent Lacoste. "C'est un super projet, ça fait chaud au cœur de voir qu'il y a des gens dynamiques qui s'intéressent à la vie du village, mais c'est dommage de voir que les banques mettent autant de freins", raconte-t-il. Surtout qu'il est persuadé que l'épicerie ne concernera pas que le village. "La Douze est sur la route entre Périgueux et Le Bugue, ajoute le maire. Les gens peuvent s'y arrêter pour faire leurs courses en rentrant du travail"

Pour concrétiser le projet, Sarah Lignac vient de lancer une campagne de financement participatif. Il reste un mois pour participer. Elle espère récolter au moins 5000 euros. Si l'objectif est atteint, l'épicerie devrait ouvrir ses portes dans un an.