Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dordogne : Kléber Rossillon choisi pour exploiter la reproduction de la grotte marseillaise Cosquer

-
Par , , France Bleu Périgord

Le Conseil régional de Région Sud vient de voter sur le projet de reconstitution de la grotte sous-marine Cosquer, située à côté de Marseille. C'est le Périgourdin Kléber Rossillon qui a été choisi.

La grotte Cosquer a été découverte par Henri Cosquer en 1991. Photo d'illustration
La grotte Cosquer a été découverte par Henri Cosquer en 1991. Photo d'illustration © Maxppp - La Provence

Dordogne, France

La société de Kléber Rossillon qui exploite déjà en Dordogne le Château de Castelnaud ou encore les Jardins de Marqueyssac, a été choisie par les élus du Conseil régional de la Région Sud pour réaliser et exploiter la reproduction de la grotte Cosquer.

Renaud Muselier, président de Région Sud, annonce le résultat du vote

Une grotte sous-marine découverte en 1991

Cette grotte sous-marine, située à côté de Marseille, n'est visible que par des plongeurs. Classée monument historique, elle a été découverte en 1991 par Henri Cosquer, plongeur professionnel. A l'intérieur de cette grotte située à 37 mètres de profondeur, il y a plus de 500 représentations peintes et gravées datées de 27.000 à 19.000 ans avant notre ère.

Deux sociétés étaient en compétition pour décrocher ce marché : la société de Kléber Rossillon, qui exploite déjà la reproduction de la grotte préhistorique Chauvet en Ardèche et "Culturespaces". Cette filiale d'Engie gère par exemple les arènes de Nîmes ou encore les Baux-de-Provence.

13 millions d'euros apportés par Kléber Rossillon

La société Kléber Rosillon gère 11 sites patrimoniaux en France et en Belgique. Elle a donc été choisie ce mercredi 16 octobre par les élus réunis en assemblée. La société de Kléber Rossillon s'est engagée à exploiter le site 355 jours par an, sans aucune subvention de fonctionnement. 

Elle apporte 13 millions d'euros au projet, le conseil régional Région Sud en finance 10. 

La reconstitution confiée aux Ateliers d'Alain Dalis 

L'entreprise périgourdine a déjà travaillé sur la reproduction de la grotte préhistorique Chauvet en Ardèche. Alain Dalis, joint par France Bleu Périgord, est très heureux. Il a appris la nouvelle ce mercredi matin, sur un chantier en Aveyron. Cela fait plusieurs mois que le Périgourdin travaille sur la présentation de ce projet. 

Alain Dalis compte former une équipe de 5 à 10 personnes dédiées à ce projet de reproduction de Grotte Cosquer.  La construction du fac simile doit débuter en septembre 2020 pour une ouverture au public en juin 2022.

Une ouverture prévue en juin 2022

La réplique de la Grotte Cosquer sera présentée à l'intérieur de la Villa Méditerrannée, propriété du Conseil régional Région Sud et située sur l'esplanade du J4, près du Mucem de Marseille. 

Une grotte vouée à la disparition à cause de la montée du niveau des mers

Pour Kléber Rossillon, cette copie de la grotte Cosquer sera aussi un témoin du réchauffement climatique, parce que la grotte Cosquer originale est vouée à disparaître à cause de la montée du niveau des mers.

Kleber Rossillon pense que l'expérience acquise avec le grotte Chauvet en Ardèche a pesé dans le choix du Conseil régional Sud

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu