Économie – Social

40% des produits locaux et 20% de produits bio obligatoires dans les cantines et restaurants collectifs

Par Fanette Hourt, France Bleu Périgord jeudi 24 novembre 2016 à 12:20

Les restaurants collectifs devront désormais proposer 40 % de produits locaux et de saison dont 20 % de produits bio.
Les restaurants collectifs devront désormais proposer 40 % de produits locaux et de saison dont 20 % de produits bio. © Maxppp - Maxppp

Les repas des cantines scolaires et des restaurants collectifs devront maintenant contenir 40 % de produits locaux et de saison, dont 20 % d'aliments bio. L'amendement de la député EELV de Dordogne Brigitte Allain a été adopté à l'unanimité ce mercredi.

Une petite révolution dans les restaurants collectifs : ils ont maintenant l'obligation de proposer au moins 40 % de produits locaux et de saison dans leurs menus, dont 20 % de produits bio.

Un amendement, proposé par la députée EELV du bergeracois Brigitte Allain, sur le "manger local" et le "manger bio", a été adopté à l'unanimité par l'Assemblée nationale ce mercredi dans le cadre de la loi " égalité et citoyenneté".

Ce texte avait déjà été adopté par les députés en janvier dernier, rassemblant là aussi la totalité des voix de l'hémicycle. L'amendement avait fait ensuite la navette au Sénat, où il avait été en grande partie retravaillé. Mais l'Assemblée est revenue sur ces modifications. Un travail de plusieurs mois donc pour Brigitte Allain qui aboutit enfin.

Tous les restaurants collectifs concernés

Ce nouvel amendement concerne évidemment les cantines scolaires, mais aussi les restaurants d'entreprises, et les services de restauration des maisons de retraite. L'obligation sera effective à partir de 2020. Ce texte fait parti de la loi égalité et citoyenneté, et entrera en vigueur après la publication d'un décret en Conseil d'Etat.

Brigitte Allain est l'invitée de France Bleu Périgord, ce vendredi 25 novembre à 7h50. A réécouter ici.

Brigitte Allain, députée de Dordogne parle de son amendement sur la cantine bio et locale