Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDEO - En Dordogne, l'entreprise Repetto veut conquérir le marché américain

mardi 3 octobre 2017 à 18:36 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu

L'entreprise Repetto, qui produit notamment les fameuses ballerines, continue de se développer très rapidement. Après l'Asie, la direction espère maintenant conquérir le marché américain

Au premier plan, la chaussure imaginée par Stromae et derrière, les motifs africains de Mathieu Chedid pour lui et ses musiciens
Au premier plan, la chaussure imaginée par Stromae et derrière, les motifs africains de Mathieu Chedid pour lui et ses musiciens © Radio France - Valérie Déjean

Saint-Médard-d'Excideuil, France

Repetto marche bien. De mieux en mieux même. Après une année 2016 un peu morose pour cause d'attentats, la success story de l'entreprise de chaussures de luxe de Saint Médard d'Excideuil a repris.

Au plus fort de la production, ce sont près de 2000 paires de chaussures dont 1600 ballerines qui sortent chaque jour des ateliers et des mains des 150 salariés de l'unité périgourdine. Avec deux temps forts lors des collections d'octobre à décembre et de mars à juillet.

Les ballerines Repetto dans l'usine du Périgord - Radio France
Les ballerines Repetto dans l'usine du Périgord © Radio France - Valérie Déjean

Aujourd'hui, 60 % de la production part à l'export, essentiellement en Asie (Japon, Corée du Sud et Chine). Repetto, ce sont maintenant 130 boutiques dans le monde, plus 300 distributeurs, et une croissance à deux chiffres en Asie avec plus de 35 % de croissance.

Mais aujourd'hui, Repetto vise la clientèle américaine, et s'en donne les moyens.

"La mode américaine, cela suppose des produits très proches des produits conçus pour les Européens, mais avec peut être un peu plus d'excentricité" dit le directeur de l'usine du Périgord

L'entreprise est par ailleurs connue, reconnue. A tel point qu'elle est sollicitée pour faire des séries limitées : des ballerines à l'imprimé d'une carte de Paris pour la boutique Colette, des chaussures avec un imprimé africain pour Mathieu Chédid et son groupe. Et bien sur, les ballerines conçues sur place par le chanteur Stromae (voir photo de Une de l'article).

Mais aujourd'hui Repetto veut faire plus dans son usine périgourdine. La maroquinerie, fabriquée en Tunisie pourrait bientôt être rapatriée. Deux employés ont été formés. Et les chaussures à talons, actuellement faites en Italie, pourraient bientôt sortir de l usine périgourdine.

Avec prés de 500 références, 255 couleurs, Repetto est un bulldozer qui avance sur la pointe des pieds , légèrement, mais surement.