Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : l'entreprise Inova peut compter sur la solidarité après l'incendie

-
Par , France Bleu Périgord

Le fabricant de cuisines Inova a été touché par un incendie ce dimanche 25 avril. La production a pu reprendre dès ce lundi 26 avril. L'entreprise périgourdine peut compter sur la solidarité de sous-traitants et de fournisseurs.

Des pompiers de 11 casernes différentes sont intervenus sur place.
Des pompiers de 11 casernes différentes sont intervenus sur place. © Radio France - Emmanuel Claverie

On vous en a parlé ce dimanche 25 avril sur France Bleu Périgord, l'entreprise Inova a été touchée par un incendie. L'un de ses entrepôts de 2.000 mètres carrés, qui abrite aussi un atelier, a été détruit par les flammes. Cependant la production de cuisines a pu reprendre dès le lundi. Pour la suite, la société Inova qui emploie 38 personnes à Campagnac-les-Quercy en Dordogne peut compter sur la solidarité de ces fournisseurs et de ces prestataires. Un élan de solidarité "impressionnant et important" décrit David Bellaiche, directeur de la communication et du marketing. 

Des sous-traitants proposent de prêter leurs machines

Certains sous-traitants lui ont proposé de prêter leurs outils de production pour compenser la perte des machines d'Inova. La dizaine de salariés qui travaillaient dans l'entrepôt détruit vont aller chez ces prestataires pour continuer à produire les éléments Inova. 

Avant la mise en place de cette réorganisation, ces salariés seront placés en chômage technique sans perte de salaire précise David Bellaiche, directeur de la communication et du marketing chez Inova. 

Une solidarité au niveau national

Pendant quatre à cinq semaines, la production sera sous tension explique David Bellaiche avant un retour à la normale la sixième semaine. Des fournisseurs au niveau national ont proposé à l'entreprise Inova de lui livrer dans des délais raccourcis, dit "d'urgence" les matériaux qui avaient brûlés lors de l'incendie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess