Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Travail / Emploi : un enjeu électoral 2017

Dordogne : "L'option Marine Le Pen fera réagir les gens", Isabelle, 52 ans en intérim depuis trois ans

-
Par France Bleu Périgord
Périgueux, France

Le chômage a fortement augmenté en mars en Dordogne, plus de 2%. 410 chômeurs de plus ont pointé à pôle emploi sur les 21 310 sans aucune activité. Isabelle, 52 ans, en intérim depuis trois ans y va tous les mois. Elle voit dans cette élection un espoir de changement, que ce soit Macron ou Le Pen

Pôle emploi de Périgueux où 21 310 chômeurs de catégorie 1 ont pointé en février
Pôle emploi de Périgueux où 21 310 chômeurs de catégorie 1 ont pointé en février © Radio France - Caroline Pomès

"L'un ou l'autre, ça fera bouger les choses !" Isabelle a 52 ans. Cette mère de trois grands enfants, au chômage partiel depuis trois ans place de grands espoirs en la présidentielle. Elle fait partie de ces chômeurs périgourdins. Ils ont été 410 de plus au mois de mars à s'inscrire à Pôle emploi sur 21 310 chômeurs sans activités déjà inscrits. Isabelle elle s'est habituée à cette vie de chômeuse à temps partiel, elle enchaîne les petits contrats et ça ne la dérange pas. "Au moins je ne subis pas la pression des CDI, j'arrive, je travaille et je repars !"

Il y a trois ans, cette ancienne secrétaire a subi un licenciement économique. Mais elle est soulagée. "Trop de pression voire du harcèlement", explique-t-elle. Alors elle compte sur cette présidentielle. Les candidats doivent transformer le monde du travail mais la tournure que prend la campagne de l'entre deux tours ne lui plait pas. On écrase Macron et on ne dit rien sur Marine Le Pen.

"Sur les réseaux sociaux, on descend Macron, c'est le calme plat sur Marine Le Pen, on doit s'attendre à tout pour le second tour." - Isabelle, chômeuse partielle de 52 ans.

"Macron ou Marine Le Pen, ça fera bouger les choses." - Isabelle, chômeuse à mi-temps de 52 ans.

Pourquoi pas Marine Le Pen

Pourtant quand on lui demande qui changera au mieux l'entreprise, Isabelle ne rejette pas le Front national. "Si Marine Le Pen passe, ça fera bouger les choses, on aura un gouvernement avec plusieurs partis et les meilleurs." C'est pourquoi Isabelle met également tous ses espoirs dans les législatives. Pour elle, c'est là où tout se jouera.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess