Économie – Social

Dordogne : la laine des moutons périgourdins vendue en Chine

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord et France Bleu mardi 4 octobre 2016 à 16:44

Pesage annuelle de la laine de brebis à Thenon
Pesage annuelle de la laine de brebis à Thenon © Radio France - Caroline Pomès

Plus de 30 tonnes de laine de moutons ont été récoltées ce lundi et mardi en Périgord. Les toisons partent en direction de la Chine pour rembourrer les matelas.

En deux jours, 30 tonnes de laine sont récoltées en Dordogne. C'est une tradition dans le département. Une fois par an, en octobre, les éleveurs ont rendez-vous avec un négociant pour vendre la laine de leurs bêtes.

Cette année, le marché est au point mort. La laine n'est rachetée qu'à 0,35 centimes le kilo. Damien Saint Léger gagnera seulement une centaine d'euros avec ses 120 bêtes. " Et encore, soupire-t-il, il faut enlever le coût de la tonte ". Il faut compter 1,50 euros en moyenne de tonte par animal.

Balance pour peser la laine, à l'ancienne.  - Radio France
Balance pour peser la laine, à l'ancienne. © Radio France - Caroline Pomès

" Nous tout ce que l'on veut c'est se débarrasser de cette laine qui nous sert à rien " - Maurice Blondel, 150 brebis.

De Thenon à la Chine

Finalement, c'est le négociant Gaëtan Kranicz, de l'entreprise Pur'laines qui s'inquiète le plus. " Le marché est complètement bloqué. Je ne sais pas pourquoi mais la Chine ne veut plus acheter. " Pourtant, c'est elle et l'Amérique latine les plus gros acheteurs. Arrivée là-bas, après un lavage en Belgique, au Portugal ou en Espagne, la laine est souvent mélangée à d'autres matières pour faire des couvertures.

La laine du Périgord est majoritairement de qualité médiocre parce que les brebis vivent en étable et donc se salissent dans la paille. Elle est donc rarement filée et finit souvent en rembourrage dans des matelas chinois.

Partager sur :