Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : la piscine couverte de Sarlat pourrait enfin voir le jour

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

Germinal Peiro va proposer à l'assemblée du conseil départemental, la prise en charge totale des coûts de la construction d'une piscine couverte à Sarlat. Un projet qui traîne dans les cartons depuis plusieurs dizaines d'années.

La piscine couverte de Sarlat pourrait enfin voir le jour
La piscine couverte de Sarlat pourrait enfin voir le jour © Radio France - Valentin Belleville

La piscine du Périgord Noir va t-elle enfin sortir de terre ? C'est en tout cas le souhait du président du conseil départemental de la Dordogne Germinal Peiro. Il va proposer à l'Assemblée délibérante la prise en charge de 100% des investissements. 

La piscine de Sarlat, un serpent de mer

Cela fait 30 ans que l'on parle d'une piscine couverte à Sarlat car le Périgord Noir n'en dispose tout simplement pas alors que le reste du territoire en est pourvu :  des piscines couvertes ont été construites près de Nontron, à Saint-Astier, à Bergerac et deux dans l'agglomération de Périgueux. Deux piscines sont en projet notamment à Saint-Laurent-sur-Manoire et à Montpon-Ménéstérol. 

Ce projet de bassin couvert à Sarlat n'a jamais abouti faute de moyens financiers des communes, pénalisant ainsi près de 80.000 habitants. Pourtant cette piscine est plus que nécessaire explique Germinal Peiro, le président du conseil départemental de Dordogne : "Sarlat c'est une ville 3000 scolaires mais il n'y a pas d'éducation à la natation pour tous ces élèves là. Il n'y a que la piscine municipale extérieure mais qui ouvre qu'au mois de juin"

En 2015, sur l'antenne de France Bleu Périgord, Germinal Peiro avait déjà annoncé une aide financière à hauteur de 40% pour bâtir la piscine. Devant l'urgence de ce projet, il devrait être finalement pris en charge à 100%. 

Les emprunts contractés par le département

Le conseil départemental va donc construire la piscine, "assurer la maîtrise d'ouvrage et les remboursements d'emprunt" explique Germinal Peiro puis le département confiera la gestion de la structure aux communautés de communes environnantes :  "Toutes les communes concernées seront dans un rayon de 30 minutes" précise Jean-Jacques de Peretti le maire de Sarlat. 

Cette annonce de Germinal Peiro est un soulagement pour le maire : "Les coûts de fonctionnement seront marginaux par rapport au coût de l'investissement que nous aurions eu à rembourser". Ces coûts de fonctionnement pourraient atteindre les 450.000 euros. 

Le coût total de la piscine pourrait être de six millions d'euros assure Jean-Jacques de Perreti. Elle sera implantée à la Canéda prêt du stade de football. En revanche, tout cela est soumis à la décision de l'assemblée du conseil départemental. Un vote est prévu les 27 et 28 avril prochains. 

2,5 millions d'euros pour la rénovation d'autres bassins

Le département veut également rénover les piscines de plein air qui existent déjà et annonce un plan de rénovation de 2,5 millions d'euros. Cet argent sera distribué aux chantiers de rénovation des piscines de Bourdeilles, Champagnac-de-Belair, Terrasson, Ribérac, Nontron, Montignac (qui va devenir la première piscine naturelle de Dordogne) et pour aider à la construction d'une piscine à Montpon-Ménéstérol. En tout, quatre millions d'euros pourront etre débloqués par le département. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess