Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dordogne : les élus mobilisés pour sauver la trésorerie de Mussidan

jeudi 27 juillet 2017 à 19:34 Par France Bleu Périgord, France Bleu Périgord

L'antenne du Trésor Public de Mussidan devrait disparaître le 1er janvier 2018. Les élus et les syndicats se mobilisent pour la sauver. Ce jeudi ils ont installé une banderole sur le pont qui enjambe l'Isle.

Une banderole a été apposée sur le pont qui enjambe l'Isle.
Une banderole a été apposée sur le pont qui enjambe l'Isle. © Radio France - Valérie Dejean

Le 1er janvier 2018 il n'y aura plus de trésorerie à Mussidan. L'annonce en a été faite au maire et à la présidente de la communauté de communes le mois dernier. Une décision de la direction départementale. Les trois agents du centre seront mutés à Riberac. Le chef de poste ira à Lalinde.

Banderole et barrage filtrant

Ce jeudi 27 juillet, les élus des communes concernées, les conseillers départementaux , les délégués syndicaux CGT solidaire et FO des finances publiques et quelques contribuables ont déposé une banderole sur le pont de Mussidan et filtré le passage des voitures en signe de protestation. Une cinquantaine de personnes au total.

Le maire de Mussidan, Stéphane Tricat s'est retrouvé devant le fait accompli. "On nous a dit que ce n'était pas suffisamment rentable et qu'en plus il fallait réorganiser les services. C'est un service de proximité pour les gens qui ont des problèmes pour remplir leurs déclarations par exemple. Peut-être que ce n'est plus d'actualité aujourd'hui, mais il y aura toujours des gens qui n'auront pas internet et auront besoin de service," explique l'élu.

Une mesure qui va pénaliser les plus précaires

Philippe Gory est délégué CGT des finances publiques. Il refuse une mesure qui va pénaliser les plus précaires. "Le conseil départemental propose des aides aux plus démunis via des chèques qui doivent être déposés à la trésorerie de Mussidan. Si elle ferme, il faudra aller à Ribérac, soit 40 kilomètres de plus ! Ce sont des efforts et des frais supplémentaires," assure le syndicaliste. Une commission technique nationale doit se tenir le 15 septembre à Paris pour entériner, ou pas, la fermeture de la trésorerie de Mussidan.