Économie – Social

Dordogne : les marchés sous contrôle

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord jeudi 4 août 2016 à 18:55

Contrôle de qualité sur un marché à Saint-Astier
Contrôle de qualité sur un marché à Saint-Astier © Radio France - Caroline Pomès

En Dordogne, 28 inspecteurs font le tour des marchés cet été pour contrôler la qualité et la provenance des produits vendus sur les étales. Une visite surprise qui fait monter l'adrénaline des commerçants

« C'est comme quand vous vous faites arrêter sur le bord de la route par les gendarmes. Même si vous n'avez rien fait vous stressez ! » Roald vend des fruits secs, des olives et de la tapenade depuis quinze ans. Des contrôles, il en a deux fois par an mais ça ne change rien. A chaque passage, la pression monte. Il n'a jamais eu à payer une amende. Les agents lui ont fait des remontrances comme cette fois où il n'avait pas mis la date de péremption sur ses épices mais sinon « tout se passe bien ».

Même constat du côté des agents, qui sont bien accueillis par les commerçants. Il n'y a pas de confrontation. A force de faire le tour du département à l'année, les inspecteurs connaissent les commerçants.

 « C'est le téléphone arabe du marché, dès qu'un agent arrive tout le monde est au courant. On sait qu'on va y passer... ou pas. »  - Roald, vendeur d'olives à Saint-Astier

Les agents ne contrôlent pas tout le monde à chaque fois en effet. A Saint-Astier, seuls 10 étales seront vérifiés sur les 170 présents. Kbis, carte de commerçants, températures des frigos, origine des produits... tout est passé en revue. « Nous sommes là pour les aider dans leurs démarches, ne plaisante pas Carine Bar, inspectrice des fraudes, mais on est aussi là pour faire respecter la loi. » D'un simple conseil à une poursuite en justice, les sanctions sont différentes. Sur les marchés, les amendes administratives n'ont en revanche jamais dépassé les 1 000 euros.

L'inspecteur des fraudes contrôlent la température des frigos installés sur les marchés  - Radio France
L'inspecteur des fraudes contrôlent la température des frigos installés sur les marchés © Radio France - Caroline Pomes

Mais le travail de ces 28 agents ne s'arrête pas là, ils ont 600 contrôles à effectuer cet été dans les centres aérés, piscines et restaurants. Pour l'instant 5% des inspections ont abouti à des sanctions.

Partager sur :