Économie – Social

Dordogne : les gendarmes vont faire des permanences dans les bureaux de poste

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord mercredi 28 septembre 2016 à 7:00

A Saint-Alvère, deux gendarmes assureront les permanences deux demi-journées par semaine dans les locaux de La Poste
A Saint-Alvère, deux gendarmes assureront les permanences deux demi-journées par semaine dans les locaux de La Poste - Imprime écran Google Street View

D'ici la fin de l'année, les bureaux de poste de Saint-Alvère et Monpazier vont accueillir des gendarmes une à deux fois par semaine. Un échange de services qui arrange tout le monde.

Des gendarmes vont investir les bureaux de postes de Saint-Alvère et Monpazier d'ici la fin de l'année. Dans ces deux communes, les gendarmeries ont fermé en décembre 2015. Pour les maires, c'était une opportunité de pouvoir ouvrir un bureau de permanence à La Poste.

A Saint-Alvère, deux gendarmes assureront les permanences deux demi-journées par semaine et à Monpazier ce sera qu'une demi-journée. "Ce n'est pas beaucoup , reconnait le maire de Monpazier, Fabrice Duppi. Mais au moins, nous aurons une présence, cela va rassurer les habitants qui ont souffert de l'absence de la gendarmerie."

Une porte dérobée

Les habitants pourront donc venir discuter, demander conseil et porter plainte à La Poste. "C'est bizarre, c'est sûr mais nous avons pensé à tout. Le gendarme aura sa propre entrée." A La Poste de Monpazier, les gens pourront en effet passer par une porte dérobée et indépendante de la poste pour respecter la "confidentialité".

Ces nouveaux arrangements ont tout de même un coût. Le maire de Monpazier a dépensé 4 000 euros pour les travaux d'aménagement. "Attention, prévient le maire de Saint Alvère, Philippe Ducène, qui lui n'a rien déboursé, l'arrivée des gendarmes se prépare. Il leur faut un bureau spécial, insonorisé et caché des regards indiscrets."

En revanche, pour les frais quotidiens, c'est La Poste qui s'en chargera. La Gendarmerie elle reverse un loyer à la Poste, qui, en plus reste ouverte et présente sur le terrain grâce à ces nouveaux aménagements qu'on appelle des "maisons de service public". "C'est un moyen pour nous d'éviter la fermeture de bureaux", explique Laurent Marie-Louise, directeur régional Périgord-Agenais à la Poste.

Poste et CAF

Six bureaux de poste en Dordogne vont être transformés en maisons de service public d'ici la fin de l'année. A Lanouaille, ce système existe depuis juin. Les usagers de la poste peuvent accéder aux services de la Caf, de la MSA et de la sécurité sociale, sur une borne internet installée dans le bureau de poste.

A Marsac, le centre de tri de La Poste sert également de centre d'examen pour le code de la route depuis juillet. Les candidats pourront, d'ici décembre, passer leur code à la poste du cours Saint-Georges. Le bureau d'une conseillère de l'agence est réservé à cet effet. La personne pourra réserver son heure de passage sur internet et passé son examen seul pour un montant de 30 euros.