Économie – Social

Dordogne : les poulets périgourdins enfin reconnus

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord jeudi 13 octobre 2016 à 18:17

Nouvelle "indication géographique protégée" en France, les "poulets du Périgord"
Nouvelle "indication géographique protégée" en France, les "poulets du Périgord" © Maxppp - Maxppp

Le "poulet du Périgord" détient désormais l’appellation IGP, indication géographique protégée. Plus de 6 millions de volailles sont concernées.

La Commission européenne l'a publié ce jeudi dans son journal officiel. Les barquettes de poulets périgourdins porteront désormais l'étiquette "indication géographique protégée". Les 283 élevages du secteur attendaient cette distinction depuis 2006, date à laquelle ils ont déposé leur premier dossier.

L'année dernière c'est l'INAO, l'institut national de l'origine et de la qualité qui avait reconnu le poulet du Périgord. Les éleveurs attendaient la validation de l'union européenne.

Ça change quoi ?

Les 6,2 millions de volailles seront désormais traçables. Elles sont produites sur une zone déterminée, qui dépasse d'ailleurs les frontières de la Dordogne. L'étiquette est également un gage de qualité. Les éleveurs doivent suivre un cahier des charges et sont contrôlés plusieurs fois par an.

Tous les poulets sont élevés de la même manière, "comme le faisaient les Périgourdines au moyen-âge", explique le président de l'association de Périgord aviculture, Jean-Pierre Dupuy. Une sorte d'argile, le bentonite est mélangé avec l'alimentation et des graines sont déversées sur leur sol tous les jours. Les "poulets du Périgord" sont aussi vendus avec la tête.

Zone où sont élevés les " poulets du Périgord " - Radio France
Zone où sont élevés les " poulets du Périgord " © Radio France - Caroline Pomès

Selon la commission européenne, les "chapons du Périgord" seront les prochains sur la liste des nombreux produits périgourdins reconnus comme notamment la "fraise du Périgord" ou les "l'agneau du Périgord".

Partager sur :