Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : les restaurateurs à la recherche de saisonniers, dans l'attente d'une date de réouverture

-
Par , France Bleu Périgord

Ça fait désormais six mois que les restaurants et les cafés sont fermé. Emmanuel Macron devrait annoncer ce vendredi la date de réouverture des terrasses, mais rien n'a encore filtré sur le protocole sanitaire. En attendant, il est impossible pour ces professionnels de recruter du personnel.

Cela fait maintenant six mois que les cafetiers et les restaurateurs attendent une date pour rouvrir au moins les terrasses
Cela fait maintenant six mois que les cafetiers et les restaurateurs attendent une date pour rouvrir au moins les terrasses © Radio France - Tifany Antkowiak

Un petit café ou une entrecôte-frites en terrasse dans deux semaines, ça serait pas mal non ? Ce sera le jeudi de l'Ascension, le début d'un week-end de quatre jours, a priori le moment idéal pour rouvrir en partie les cafés et les restaurants, après six mois de fermeture. Mais pour le moment, les professionnels sont dans le flou le plus total, aucune date précise n'a été annoncée, on devrait en savoir plus ce vendredi avec les annonces d'Emmanuel Macron. Les cafetiers et les restaurateurs ne savent pas non plus quel protocole sanitaire leur sera demandé, ni si les communes accepteront de leur octroyer des extensions de terrasses comme cela a pu être fait l'an dernier après le premier confinement. 

"Certains l'ont demandé et attendent le retour", explique André Poinsot, restaurateur à Hautefort et président de l'association Les Toques du Périgord. "On n'a pas encore la réponse. Je pense que c'est dans l'intérêt des communes de satisfaire les restaurateurs parce que le tourisme est quand même une part importante de l'économie dans notre département."

André Poinsot, président des Toques du Périgord

Mais pour assurer la saison, les restaurateurs ont besoin de bras. Or, avec une échéance de réouverture sans cesse reportée depuis des mois, il leur est possible dans ces conditions de recruter du personnel, de très nombreux saisonniers se sont tournés vers d'autres secteurs d'activité pour travailler. Pourtant, les mois qui viennent pourraient être très bons en terme de fréquentation, comme l'an dernier. "Je pense que la saison sera similaire, surtout si les frontières ne sont toujours pas ouvertes", prédit André Poinsot. "Je pense que les Français repartiront en France. Je pense que les restaurants, c'est une tradition, ça manque à tout le monde. Un petit resto, un petit café sur une terrasse au soleil, c'est très agréable, je pense que ça manque énormément."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess