Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les retraités manifestent pour leur pouvoir d'achat à Bergerac et à Périgueux

-
Par , France Bleu Périgord

Les retraités manifestent dans toute la France ce mercredi pour réclamer une revalorisation de leur pouvoir d'achat, leurs pensions n'augmentant pas aussi rapidement que le coût de la vie. Deux rassemblements sont prévus en Dordogne, à Périgueux et à Bergerac.

Deux rassemblements sont prévus ce mercredi en Dordogne
Deux rassemblements sont prévus ce mercredi en Dordogne © Radio France - Gaëlle Fontenit

Neuf syndicats appellent les retraités à se mobiliser partout en France ce mercredi pour réclamer une augmentation de leur pouvoir d'achat. Selon eux, les pensions n'ont augmenté que de 0,4% au 1er janvier, soit une augmentation inférieure à l'inflation, alors que les retraites complémentaires sont toujours gelées. Selon leurs calculs, les pensions n'ont été valorisées que de 6,26% entre début 2008 au fin 2019, alors que l'indice des prix (hors tabac) a évolué de 12,93%. "On demande l'indexation des pensions sur les salaires", explique Jean-Pierre Tricaud, l'un des secrétaires de l'Union syndicale CGT des retraités de la Dordogne, invité de France Bleu Périgord. "Et il faut revaloriser les pensions, nous avons une revendication de 300 euros par mois, dont 100 euros immédiatement".

Les syndicats, qui appellent à une manifestation ce mercredi matin devant la Cité administrative de Périgueux, puis l'après-midi place Gambetta à Bergerac, espèrent qu'enfin le gouvernement entendra leurs revendications. "Depuis plusieurs années, on n'est jamais reçus par les gouvernants, ni le Président ni le Premier ministre", déplore Jean-Pierre Tricaud. "On nous envoie toujours des technocrates des ministères, qui ne répondent jamais, ou qui ne sommes pas au courant des dossiers qu'on leur présente. On se bat, on essaye d'être dans la rue le plus souvent, mais on est face à des murs le plus souvent. En Dordogne, on est 157.000 personnes de plus de 60 ans. Nous avons un poids électoral, mais aussi un poids dans la vie économique et dans la vie sociale."

Jean-Pierre Tricaud, de l'Union syndicale CGT des retraités de la Dordogne, invité de France Bleu Périgord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess