Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dordogne : "Notre Poste n'est pas à vendre !", le maire de Saint-Léon-sur-l'Isle

lundi 27 mars 2017 à 19:47 France Bleu Périgord

Les élus et les habitants de Saint-Léon-sur-l'Isle se rassemblent ce samedi contre la vente des murs de leur bureau de poste. Après un réaménagement des horaires en 205 à leur désavantage, ils ont peur d'une fermeture définitive.

La poste est déjà fermée le jeudi matin et le samedi
La poste est déjà fermée le jeudi matin et le samedi © Radio France - Caroline Pomès

Saint-Léon-sur-l'Isle, France

"Notre Poste n'est pas à vendre !" Le maire de Saint-Léon-sur-l'Isle, Jean-Luc Laforce est en colère. Il y a un mois, le service immobilier de La Poste l'a prévenu que les murs du bureau de poste de sa commune seraient mis en vente. Pour lui, il n'y a pas de doute : "On va vers une fermeture de la Poste." La commune n'a pas les moyens de racheter le local de 40 mètres carré. "Ce sera un privé et même si la poste nous certifie que le nouveau propriétaire continuera le bail avec La Poste, il a le droit de faire ce qu'il veut et donc de stopper l'activité postière."

"Je ne suis pas né de la dernière pluie, la vente des murs à un privé, ça sent la fermeture de notre Poste. " - Jean-Luc Laforce, le maire de Saint-Léon-sur-l'Isle.

Avec les habitants, les élus organisent un rassemblement ce samedi à 11h30 devant le bureau de poste, située au cœur du village, place de la Poste, en face du bar restaurant de La Poste. "Comment on va faire ? ironise Gilles, le patron du bar de La Poste, s'ils ferment la Poste. Ici, c'est place de la Poste, le bar restaurant de la Poste. On va devoir tout renommer !" Mais Gilles s'inquiète, "ici c'est une cité-dortoir avec que des vieilles personnes. On n'a déjà perdu une boulangerie. La pharmacie va être relocalisée à l'extérieur du bourg. Il n'y aura plus de vie et plus de clients !"

La Poste : un lien social

Au-delà de l'aspect pratique, la Poste c'est aussi une personne : Agnès, la guichetière. Elle travaille à Saint-Léon depuis 20 ans. Ici tout le monde la connait. Quand il n'y a pas sa voiture garée devant la Poste, les gens s'inquiètent parce que ça arrive que la poste ferme exceptionnellement. "Dès fois ils ont besoin de quelqu'un à Saint-Astier alors la direction préfère fermer notre Poste en envoyant Agnès là-bas pour remplacer", explique le maire. "On est sacrifiés !"

Autre pilule qui a du mal à passer : celle des aménagements d'horaires. Il y a deux ans, en 2015, la direction a modifié les horaires, contre l'avis des élus. La Poste de Saint-Léon est désormais fermée le samedi et le jeudi matin. C'est le jour du gros marché de Saint-Astier, la commune voisine. "Comment font les gens pour retirer l'argent pour aller acheter leurs fruits et légumes ?" La Poste, elle, répond qu'elle gère ses biens comme un "bon père de famille" et que c'est de la gestion. Selon elle, le prochain bailleur gardera l'activité postière.