Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Périgueux : un millier de cheminots manifestent contre les suppressions de postes aux ateliers SNCF

samedi 26 novembre 2016 à 11:30 France Bleu Périgord et France Bleu

Près d'un millier de cheminots ont manifesté à Périgueux ce samedi matin contre la suppression de 90 postes aux ateliers du Toulon, selon les organisateurs. C'est la deuxième fois que les salariés de la SNCF se rassemblent pour interpeller la direction

Le maire de Périgueux a eu un échange tendu avec les manifestants des ateliers SNCF
Le maire de Périgueux a eu un échange tendu avec les manifestants des ateliers SNCF © Radio France - Antoine Balandra

Périgueux, France

Pancartes, gilets oranges et slogans... un peu moins d'un millier de cheminots se sont rassemblés à Périgueux ce samedi matin (1000 selon les organisateurs, 700 selon la police). Ils protestent une nouvelle fois contre la suppression de 90 postes aux ateliers du Toulon. C'est la deuxième fois que les salariés de la SNCF manifestent. La semaine dernière, ils avaient déjà interpellé la direction devant les ateliers.

Les cheminots très remontés - Radio France
Les cheminots très remontés © Radio France - Antoine Balandra

A l'appel des syndicats, la marche revendicative a commencé à 10 heures devant les ateliers, rue Pierre Sémard. Le cortège a ensuite pris la direction de la mairie avant de passer par le conseil départemental puis de s'arrêter à la préfecture pour interpeller élus et représentants de l'Etat.

Le moment marquant de la manifestation a été l'arrêt devant la mairie de Périgueux, quand le petit millier de manifestants s'est dirigé vers Antoine Audi, le maire Les Républicains qui les attendait seul au milieu de la chaussée. Un échange tendu car les syndicats lui reprochent d'avoir laissé entendre que les ateliers n'avaient plus d'avenir à Périgueux. Faux a répondu l'édile, qui s'est engagé à les soutenir dans leur combat.

La manifestation dans la rue Pierre Sémard de Périgueux - Radio France
La manifestation dans la rue Pierre Sémard de Périgueux © Radio France - Antoine Balandra

"C'est la vie de tout un quartier, il n'y a pas que les ateliers au Toulon" dit un ouvrier. "Les cheminots font vivre des petits commerces, des artisans" précise-t-il. La manifestation a aussi rassemblé de nombreux élus, de tous les bords politiques. "Mais les élections n'ont rien à voir avec cela" promet Laurent Mossion, premier adjoint au maire de Périgueux. Il manifestait dans le même rassemblement que Michel Moyrand, candidat à la candidature socialiste pour les législatives.

Pas de politique industrielle cohérente

On trouvait aussi Vianney Le Vacon, élu communiste de Périgueux, Laurent Péréa, le patron du PCF en Dordogne... ou plus étonnant, Robert Dubois, le conseiller régional FN du bergeracois, pas gêné de manifester avec la CGT "du moment qu'il s'agit de défendre l'emploi" dit-il. A noter aussi la présence de conseillers départementaux socialistes comme Mireille Bordes.

Les slogans fleurissaient sur les manifestants - Radio France
Les slogans fleurissaient sur les manifestants © Radio France - Antoine Balandra

Les syndicats CGT ou Sud déploraient de leur côté l'absence de stratégie cohérente de l'Etat et de la SNCF en matière industrielle. "'Le sauvetage d'Alstom en commandant des TGV a un effet négatif direct sur Périgueux" explique un leader CGT. "Parce qu'en faisant rouler des TGV sur des lignes Intercités, on supprime des Corail, et cela fait moins de travail pour les ateliers SNCF du Toulon" expliquait-il.

Le maire accueille les manifestants devant la mairie - Radio France
Le maire accueille les manifestants devant la mairie © Radio France - Antoine Balandra