Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dordogne : un nouveau stand de tir pour les forces de l'ordre

jeudi 30 mars 2017 à 22:23 Par Nina Valette, France Bleu Périgord

A Périgueux, l'Ecole Nationale de Police vient d’inaugurer son nouveau stand de tir. Plus moderne, plus fonctionnel, le bâtiment rouvre 8 mois après la destruction de l'ancienne salle d'entrainement. Il servira aux jeunes élèves, comme aux policiers plus aguerries.

Les traces sont nombreuses après les premières séances de tirs
Les traces sont nombreuses après les premières séances de tirs © Radio France - Nina Valette

Périgueux, France

L'Ecole Nationale de Police de Périgueux au top de la technologie. En effet, l'Etat vient d’invertir 1 million d'euros dans un nouveau stand de tir. Le plus moderne de France, d'après la Préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, présente sur place. La rénovation du intervient après l'incendie d'avril 2016. La vétusté des lieux et l'accumulation de poudre dans le piège à balles étaient à l'origine de l'embrassement. Le zone d'entrainement était inexplorable. Il fallait donc ce rendre au Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) implanté à Saint-Astier à 20 kilomètres de l'école de police.

Un matériel dernier cri

Le nouveau piège a balles est composé de granulats de caoutchoucs de quarante centimètre d'épaisseur, de bâches absorbante, et de pneus déchiquetés. Cet équipement dernier cri permet de s’entraîner avec des kalachnikov contrairement à l'ancien stand, plus obsolète. "Nous avons désormais un nouveau piège à balles, ce qui nous permet d'accepter des calibres que nous n'acceptions pas jusqu'à présent comme le HKG36 qui équipe maintenant de nombreux service de police" précise le Commissaire Frédéric Ménard, directeur de l'établissement. De plus, un équipement high-tech a été installé "Nous avons des sirènes, des gyrophares, cela permet de créer des conditions de stresse proche de la réalité."

Le bâtiment ultra sécurisé se compose de six pas de tir de vingt-cing mètres chacun, ainsi que de six cibles de formes humaines. Ces panneaux blancs sont mobiles. Réservé aux élèves de l'Ecole de Police, l'établissement a signé une convention avec le Commissariat de Police de Périgueux, la Police municipale ainsi que la sûreté générale de la SNCF; " C'est une obligation, chaque fonctionnaire de Police doit effectuer 3 tirs chaque année. Cet endroit est donc idéal."

"Une cible de forme humaine qui pivote de gauche à droite" précise le directeur de l'école Frédéric Ménard  - Radio France
"Une cible de forme humaine qui pivote de gauche à droite" précise le directeur de l'école Frédéric Ménard © Radio France - Nina Valette

Chaque année, 300 000 cartouches sont tirés et afin de limité les risques d'incendies, l'école entreprend 3 nettoyages chaque année.