Économie – Social

Dordogne: un producteur de noix et éleveur nouveau président de la FDSEA

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord mardi 3 mars 2015 à 6:00

Fabien Joffre, producteur de noix à Nailhac, nouveau président de la FDSEA
Fabien Joffre, producteur de noix à Nailhac, nouveau président de la FDSEA © Radio France

Fabien Joffre, 37 ans, a été élu ce lundi soir président de la FDSEA Dordogne, il remplace Yannick Francès. Fabien Joffre est nuciculteur et éleveur à Naillac près de Hautefort.

La FDSEA Dordogne a un nouveau président. Ce lundi soir, le conseil d'administration du syndicat agricole a élu Fabien Joffre à sa tête . Il succède à Yannick Francès, qui passe la main pour s'occuper de son exploitation et prendre plus de responsabilités à la chambre d'agriculture. 

Cet agriculteur de 37 ans qui a repris l'exploitation familiale de Naillac à côté de Hautefort en 2003 est producteur de noix et éleveur de vaches limousines. Fabien Joffre a fait ses classes aux JA, les Jeunes Agriculteurs, il a été secrétaire général du mouvement pendant plusieurs années.

Depuis quelques temps déjà il s'était montré dans les actions publiques. Il a été l'un des meneurs lors du rassemblement des agriculteurs à Périgueux en novembre dernier. Il a fait partie des agriculteurs qui ont déversé du purin devant la préfecture et les impôts pour protester contre la surcharge administrative des exploitants.

Pour la défense des terres agricoles et de l'environnement

Fabien Joffre est également vice-président de la chambre d'agriculture de la Dordogne en charge du foncier et de l'environnement . Ce sont d'ailleurs des sujets qui lui tiennent particulièrement à coeur. Le nouveau président de la FDSEA milite contre la disparition des terres agricoles. Il est également en charge sur son secteur d'un projet de méthaniseur pour produire une énergie plus propre selon lui.

Défendre à tous prix le revenu des agriculteurs

Mais la priorité de son mandat ce sera dit-il "la défense du revenu agricole" . Pour le nouveau patron de la FDSEA, les agriculteurs doivent pouvoir vivre de leur activité, et en particulier les éleveurs laitiers. L'année dernière, 50 laitiers ont jeté l'éponge en Dordogne . Il reste aujourd'hui 200 exploitations dans le département et pour Fabien Joffre, si l'on ne fait rien dans cinq ans, les élevages laitiers auront totalement disparu.

** Fabien Joffre a donc décidé de créer un poste qui sera entièrement consacré à ce dossier. Cette "madame" ou ce "monsieur" revenu agricole sera chargé de défendre les intérêts des agriculteurs périgourdins à Paris et à Bruxelles.**