Économie – Social

DOSSIER : la relance du secteur automobile dans le Nord Pas de Calais

Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord jeudi 10 septembre 2015 à 7:00

Le tout nouveau Talisman de Renault Douai, symbole dela reprise du site nordiste
Le tout nouveau Talisman de Renault Douai, symbole dela reprise du site nordiste - Renault

Le marché français automobile remonte la pente depuis début 2015, et le Nord Pas de Calais 1° région automobile de France avec les plus gros constructeurs reprend des couleurs grâce aux 2 milliards d'euros investis dans tous les sites depuis 2012, à la clé des milliers d'emplois.

Avec 5.9 % de hausse des ventes de voitures neuves en France sur les 8 derniers mois, le secteur automobile confirme qu’il reprend de la vigueur après des années difficiles, dans la région par exemple 10 000 emplois ont été supprimés en 6 ans.

Aujourd’hui, 35 000 personnes travaillent dans le secteur dans le Nord Pas de Calais que ce soit chez les grands constructeurs comme Renault Douai ou Toyota Onnaing ou chez un des 140 équipementiers dans la région, ce qui en fait la première région automobile de France qui commence donc à reprendre son souffle.

2 milliards d’euros investis depuis 3 ans

Ce rebond était attendu depuis 3 ans selon l’Association Régionale des Industriels de l'Automobile, depuis que les sites ont investi 2 milliards d’euros pour relancer le marché, et ça fonctionne, l’éclaircie devrait durer au moins jusqu’en 2018 avec à la clé selon l’ARIA des milliers d’emplois à la clé.

Les explications de Luc Messien, délégué général de l'ARIA

Chez Renault Douai, aucun jour n'a été chômé cette année, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps, grâce notamment au lancement du Talisman, le site va produire 20 000 véhicules de plus que prévu, et pour ça il a réintégré la plupart de ses 900 salariés détachés et a embauché 500 intérimaires.  Chez MCA Maubeuge, la nouvelle Kangoo, premier véhicule utilitaire de France booste l'usine qui recrute 40 intérimaires. Ils sont aussi 500 de plus pour au moins 18 moins chez Toyota Onnaing qui poursuit sa success Story et qui va produire dès octobre 1000 Yaris par jour.

Chez PSA Valenciennes, 16 000 boites de vitesse en plus d'ici janvier 2016 - Aucun(e)
Chez PSA Valenciennes, 16 000 boites de vitesse en plus d'ici janvier 2016

Le groupe PSA se porte mieux aussi, A la Française de mécanique de Douvrin par exemple, un des quatre moteurs cartonne, une équipe de week-end sera donc bientôt crée. Chez Sevelnord, cet été pendant 9 semaines des intérimaires ont été embauchés pour faire face à une augmentation des commandes et puis chez PSA Valenciennes, 16 000 boites de vitesses supplémentaires seront produites d'ici la fin de l'année.

16 000 Boites supplémentaires chez PSA Valenciennes d’ici 4 mois

Mais cette augmentation des volumes se fait dans la douleur selon la CGT du site qui tourne selon le syndicat en sous effectif, 300 emplois perdus en 3 ans, et du matériel défaillant suite à une politique d’économie drastique. Le syndicat craint donc une rupture d’approvisionnement des usines du groupe.

le reportage chez PSA Valenciennes

Aucune crainte à avoir pour le directeur du site qui rappelle que jusqu’à aujourd’hui tous les clients ont été livrés grâce à la création d’une nouvelle équipe de week-end, l’arrivée d’une trentaine d’intérimaires. Insuffisant pour la CGT surtout avec l’arrivée mi 2017 de la nouvelle boite 6 vitesses. Le syndicat réclame donc des embauches en CDI et la fin des économies sur le matériel.