Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Calais : avec le Dragon des mers, les professionnels du tourisme retrouvent le sourire

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Ils ont beaucoup souffert lorsque la crise migratoire était au plus fort. Les professionnels du tourisme commencent à respirer, à Calais. Après une très belle saison estivale, le Dragon leur donne des ailes.

Les professionnels du tourisme attendent beaucoup du Dragon de Calais.
Les professionnels du tourisme attendent beaucoup du Dragon de Calais. © Radio France - Matthieu Darriet

Calais, France

Il faut remonter aux années 2012-2015, juste avant la jungle, pour retrouver un tel niveau d’activité dans le tourisme calaisien. Entre temps, certaines entreprises ont disparu ou ont réduit la voilure. Mais ça va clairement mieux, aujourd'hui, avec des créations d’emplois. C'est ce qu'explique Hervé Lefèvre, le président de l'Union des métiers de l'industrie hôtelière, à Calais : "On est à +10 à 15%. Et nous avons encore des postes vacants. Nous avons du mal à trouver des serveurs, des cuisiniers et des réceptionnistes d'hôtel. "

Nous remontons la pente. Et notre défi aujourd'hui est de trouver des professionnels de la restauration, pour venir travailler avec nous. 

Un esprit positif chez les clients

Un dragon pour assurer le renouveau de Calais. - Radio France
Un dragon pour assurer le renouveau de Calais. © Radio France - Matthieu Darriet

Très concrètement, les clients sont de retour - de la région, mais aussi belge, anglais, néerlandais et même allemands-, avec un esprit positif, poursuit Hervé Lefèvre : "Notre baromètre, ce sont leurs questions. Avant, les clients nous demandaient toujours où se trouvait la jungle ; aujourd'hui, ils nous disent que Calais, c'est beau ! Calais a une autre couleur dans l'opinion publique aujourd'hui."

Le Touquet a son Enduro, Berck ses cerfs-volants, Dunkerque son carnaval. A Calais, on aura le dragon ! 

Les professionnels calaisiens du tourisme peuvent imaginer un avenir serein, en regardant les retombées économiques engendrées par la compagnie des Machines, à Nantes. La ville vivait surtout du tourisme d’affaires, jusqu’en 2010, et puis, en plus de l’Eléphant visible gratuitement en bord de Loire, tout un parcours artistique événementiel a été imaginé, l’été. 

Des retombées économiques

Résultat : 55 millions d’euros de retombées économiques, souligne Jean Blaise, le président du Voyage à Nantes : "Les mois de juillet et août ont progressé de 100%. C'étaient les plus mauvais mois de l'année, il y a dix ans. Et ils sont devenus les premiers, après le mois de juin." 

A Nantes, l'Eléphant de la compagnie La Machine est devenu une attraction touristique majeure. - Radio France
A Nantes, l'Eléphant de la compagnie La Machine est devenu une attraction touristique majeure. © Radio France - Matthieu Darriet

Mais pour en arriver là, une machine, aussi extraordinaire soit-elle, comme un Dragon ne suffira pas. Il faut tout un ensemble. Il n’y a rien de magique, ajoute Jean Blaise : "En soit, déjà, cela constitue une offre intéressante. Mais ensuite, il faudra que Calais, progressivement -nous, on a mis trente ans !- s'affiche comme une ville très particulière, très singulière, avec une offre unique en France."

Pas que le Dragon

Le Dragon, et les autres machines qui le rejoindront, devront donc trouver leur place entre l’héritage de la dentelle, le site des Deux-caps, la plage ou encore l’installation annoncée de la compagnie de théâtre de Julien Gosselin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu