Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Droits des saisonniers, la Cfdt fait sa tournée d'été

dimanche 12 août 2018 à 4:32 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

C’est devenu un rituel : la tournée d'été de la Cfdt bat son plein. Le syndicat et ses adhérents vont à la rencontre des saisonniers sur les plages et aux entrées des parcs d’attractions pour les informer sur leurs droits. Ça fait 20 ans que la Cfdt va ainsi au devant de ceux qui travaillent l'été.

Sur les plages ou à l'entrée des parcs d'attractions,  les militants Cfdt vont informer les saisonniers sur leurs droits.
Sur les plages ou à l'entrée des parcs d'attractions, les militants Cfdt vont informer les saisonniers sur leurs droits. © Radio France - Matthieu Darriet

Dennebrœucq, France

A Dennlys parc, près de Saint-Omer, une fois les dernières consignes données, les militants, chasuble orange sur le dos, se dirigent vers le parking du personnel. Les saisonniers sont là pour leur premier job, comme Gaëlle qui s’interroge sur l’après contrat en septembre : " je ne sais pas trop par rapport au chômage, ce qu'on peut cumuler avec des contrats saisonniers et ce que cela donne en terme d’indemnités. On a eu des périodes à 35 heures et d'autres de 19 heures, alors c'est difficile de savoir ce qu'on a réussi à cumuler quand même."

Heures supplémentaires, chômage et formation

En fait, sur deux ans , quatre mois de travail permettent d’obtenir des droits au chômage. Mais de nombreux saisonniers l’ignorent.  C'est pour cela que les militants cfdt vont les rencontrer, à l'image de Christophe Bouchindhomme : "les questions tournent souvent autour des heures supplémentaires et de la rémunération en général. Ils veulent savoir comment ces heures se calculent, comment elles se déclenchent. Ils savent simplement qu'ils sont payés 9,80 de l'heure et ils ont juste eu un affichage sur leur droit à la formation, mais c'est tout".

Globalement, la CFDT constate tout de même que le sort des saisonniers s’améliore même s’il y a encore parfois des batailles à mener sur les heures supplémentaires non payées. Mais le syndicat parvient souvent à discuter avec les employeurs récalcitrants, pour éviter les prud’hommes.