Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ruée dans les relais colis à l'approche de Noël dans la Drôme et en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dix jours avant Noël, les centres de livraisons en service relais sont pris d'assaut. À Valence (Drôme), certains points de collecte reçoivent deux fois plus de colis que l'année dernière à la même période.

Dix jours avant Noël, les livraisons en service relais explosent à Valence (Drôme).
Dix jours avant Noël, les livraisons en service relais explosent à Valence (Drôme). © Radio France - Elsa Vande Wiele

Noël, le 25 décembre, c'est dans moins de dix jours. Un Noël inédit, en pleine crise sanitaire, alors que le gouvernement appelle les Français à le fêter en petit comité.  Et cela se ressent dans les points relais. Comme à La Poste, c'est le gros rush. Les clients s'y pressent pour venir chercher ou expédier leurs colis.

Deux fois plus de colis dans les points de collecte

Dans cette boutique de cartouches d'encre valentinoise, la gérante peine à se faufiler entre les piles de paquets. "C'est incroyable, je n'ai jamais vu ça, dit-elle. C'est sportif mais on s'adapte, et j'aime bien l'idée d'être la Mère Noël." En centre-ville, le magasin France loisirs fait également office de point relais. Ici, "le nombre d'arrivées de colis a doublé par rapport à Noël dernier", indique la responsable de la boutique. Il devrait y en avoir davantage d'ici peu. D'après elle, le vrai rush "c'est quand les derniers retardataires passent leurs commandes."

Un deuxième rush attendu après les fêtes

Le gérant de cette enseigne de produits orientaux n'a plus le temps de s'occuper de sa propre activité. Il reçoit près de 350 colis par jour de toute la France et parfois de l'étranger. "Les clients se déplacent moins en magasin à cause du Covid mais je pense que c'est une habitude qui va perdurer dans les mois voire les années à venir." D'ici là, le commerçant se prépare déjà au rush d'après Noël, avec les échanges et retours de cadeaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess