Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les touristes au rendez-vous dans la Drôme et en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

La plupart des sites touristiques de Drôme-Ardèche en juillet font le plein et dépasse pour certains la fréquentation de juillet 2019.

Caverne du Pont d’Arc
Caverne du Pont d’Arc © Radio France - Daphné Michelas

L'inquiétude était grande chez les professionnels du tourisme. Les touristes allaient-ils revenir pour les vacances d'été ? Ca semble être aujourd'hui le cas. Pas de chiffre officiel pour l'instant, mais nous avons fait le tour des principaux sites touristiques de nos deux départements. La fréquentation y est stable ou en hausse dans la plupart des cas pour le mois de juillet. 

Un mois de juillet équivalent ou meilleur que juillet 2019

Les châteaux de la Drôme enregistrent une hausse de la fréquentation de 20% en moyenne sur les trois sites : Grignan, Suze-la-Rousse et Montélimar. Ici comme ailleurs il y a moins d'étrangers mais les français sont au rendez-vous et font plus que remplacer les touristes étrangers. La fréquentation du mémorial de la Résistance à Vassieux-en-Vercors progresse de 15%. C'est la même augmentation au safari parc de Peaugres. Le palais idéal du facteur Cheval à Hauterives connaît lui aussi une légère hausse de sa fréquentation.

Pour les autres sites, le nombre de visiteurs est stable : c'est le cas à l'aven d'Orgnac, grand site de France qui devrait accueillir 30.000 personnes en juillet tout comme l'an passé à la même période ou à la grotte Chauvet 2 dont la fréquentation est stable. 

Des difficultés sur certains sites

Le petit train du Vivarais enregistre en revanche une baisse de 30 à 40% de sa fréquentation mais la raison est simple : le mastrou accueille de nombreux croisiéristes du Rhône. Avec l'arrêt des croisières, le nombre de voyageurs est en baisse. A la cité du chocolat à Tain-l'Hermitage, la baisse est équivalente mais là ce sont les mesures sanitaires qui obligent les responsables à limiter les entrées.   

Une saison difficile

Dans tous les cas, la bonne tenue du mois de juillet et certainement du mois d'août ne remplacera pas les pertes du printemps puisque les sites sont restés fermer jusqu'à fin mai parfois au-delà. En temps normal, les sites accueillent de nombreux voyages organisés au printemps et à l'automne : reste à savoir si cette clientèle sera présente en septembre.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess