Infos

VIDÉO - Des salariés de Gerflor bloquent leur usine à Saint-Paul-Trois-Châteaux

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 1 décembre 2016 à 15:51

Des salariés de Gerflor bloquent leur site à Saint-Paul-Trois Châteaux, depuis ce jeudi matin, pour obtenir une augmentation de salaire.
Des salariés de Gerflor bloquent leur site à Saint-Paul-Trois Châteaux, depuis ce jeudi matin, pour obtenir une augmentation de salaire. © Radio France - Mélanie Tournadre

Des salariés du groupe Gerflor bloquent leur site depuis ce jeudi matin matin, trois heures, à Saint-Paul-Trois-Châteaux dans la Drôme. Ces grévistes empêchent les camions d'entrer dans leur usine de fabrication de revêtements de sol pour obtenir une augmentation de salaire.

A Saint-Paul-Trois-Châteaux dans la Drôme, une partie des 700 salariés du groupe Gerflor bloque le site depuis ce jeudi matin matin, trois heures. Ces salariés grévistes empêchent les camions d'entrer ou de sortir de l'usine de fabrication de revêtements de sol pour obtenir une augmentation de salaire.

Les salariés demandent une hausse de salaire de 1,5%

En assemblée générale et en accord avec l'intersyndicale, les salariés de Gerflor ont décidé de demander 1,5 % d'augmentation générale des salaires, lors de la négociation annuelle obligatoire qui avait lieu ce mercredi. "La direction dit ne pas vouloir nous accorder plus de 0,6% d'augmentation, c'est intolérable" explique Vincent Pagnon, délégué CGT.

Les grévistes disent qu'ils continueront le blocage jusqu'à ce que la direction de Gerflor les entende. - Radio France
Les grévistes disent qu'ils continueront le blocage jusqu'à ce que la direction de Gerflor les entende. © Radio France - Mélanie Tournadre

"L'an dernier, on n'a eu aucune augmentation générale des salaries ; la direction ne nous donne rien, alors cette année, on ne va pas se laisser faire, ça suffit" explique Patrice, ouvrier de production depuis trente-deux ans sur le site.

"On nous traite comme des pions, des moins que rien"

"Les actionnaires s'en mettent plein les poches, le groupe Gerflor fait de plus en plus de bénéfices chaque année et nous on stagne, c'est injuste" insiste Christelle, cariste au dépôt de Gerflor à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Les ouvriers grévistes de Gerflor expriment leur colère et leur détresse.

Des salariés en colère ; un sentiment d'injustice

Ce jeudi, les salariés grévistes de Gerflor empêchent les camions d'entrer sur le site. - Radio France
Ce jeudi, les salariés grévistes de Gerflor empêchent les camions d'entrer sur le site. © Radio France - Mélanie Tournadre

"On n'a pas d'augmentation, on n'arrive plus à vivre avec notre salaire à 1.500 euros ; on n'arrive même pas à acheter des cadeaux de Noël" explique Christelle.

"On n'arrive plus à vivre !"

"Ce groupe fonctionne très bien, le bénéfice est encore en augmentation cette année et c'est grâce à nous !" "La direction semble l'oublier" explique Jérôme, ouvrier de production sur le site depuis quinze ans. "On en a assez ; on fait des efforts et on n'est jamais récompensés".

Plusieurs mouvements de grève ont également eu lieu sur les deux autres sites du groupe lyonnais Gerflor. A Tarare dans le Rhône, les salariés ont bloqué leur site ce mardi pour demander une augmentation de salaire. Sur le site Gerflor de Grillon, dans le Vaucluse, la grève est également en cours ce jeudi.

Les grévistes de Gerflor à Saint-Paul-Trois-Châteaux comptent bloquer l'entreprise jusqu'à ce qu'ils soient entendus. La direction du site refuse de s'exprimer dans les médias.

Partager sur :