Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Drôme : du bénévolat sans obligation pour les bénéficiaires du RSA

jeudi 6 octobre 2016 à 5:27 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

Il est illégal d'obliger les bénéficiaires du RSA à faire du bénévolat pour toucher leur allocation. Décision rendue ce mercredi par la justice concernant le dispositif envisagé par le Département du Haut-Rhin. Dans la Drôme, il n'y a pas d'obligation: 3% des allocataires RSA sont bénévoles.

12 000 personnes touchent le RSA dans la Drôme
12 000 personnes touchent le RSA dans la Drôme © Maxppp - DR

La justice a recalé ce mercredi le projet porté par le Département du Haut-Rhin. Il est illégal d'obliger les bénéficiaires du RSA à faire 7 heures de bénévolat par semaine pour toucher leur allocation.

3% de bénévoles dans la Drôme

Dans la Drôme, le Département incite les bénéficiaires du RSA à faire du bénévolat, mais il n'y a aucune obligation: les allocataires sont libres de s'engager et les volontaires font le nombre d'heures qu'ils souhaitent. Sur 12 000 bénéficiaires du RSA, 360 sont bénévoles pour l'instant, 3% donc. Une centaine d'associations leur proposent des missions, essentiellement dans la culture, le sport, l'animation, la solidarité. Le dispositif a été testé sur un territoire restreint entre octobre 2015 et janvier 2016 et il a été généralisé en ce début d'année.

Patrick Labaune, le président du Conseil Départemental de la Drôme, a regardé de près l'initiative de son homologue du Haut-Rhin. Il envisage de rendre le dispositif drômois plus contraignant. Le Département débourse 69 millions d'euros chaque année pour payer le Revenu de Solidarité Active.

Patrick Labaune, président du Conseil Départemental de la Drôme

Un exemple à Saint-Paul-Trois-Châteaux

L'association Solidarité Entraide Tricastine à Saint-Paul-Trois-Châteaux accueille par exemple deux bénéficiaires du RSA bénévoles en ce moment. Elle est spécialisée dans le logement, a une agence immobilière à vocation sociale et propose des logements temporaires à des personnes en difficulté. Mais elle aide aussi les plus démunis à se meubler et possède un magasin de vente de vêtements d'occasion. C'est dans ces deux derniers domaines que les deux bénévoles actuels donnent un coup de main.

Deux bénéficiaires du RSA bénévoles en ce moment à Solidarité Entraide Tricastine