Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Drôme : l'avenir des salariés de BCBG Max Azria devant le tribunal de commerce de Romans-sur-Isère

mercredi 6 septembre 2017 à 5:55 Par Valéry Lombardo, France Bleu Drôme Ardèche

Les salariés du groupe de prêt-à-porter BCBG Max Azria espèrent en savoir plus sur leur avenir mercredi devant le tribunal de commerce de Romans-sur-Isère. La filiale française du groupe américain est en redressement judiciaire et compte 140 salariés dont une cinquantaine à Mercurol dans la Drôme.

Le greffe du tribunal de commerce de Romans dans la Drôme.
Le greffe du tribunal de commerce de Romans dans la Drôme. © Radio France

26600 Mercurol, France

Le tribunal de commerce de Romans-sur-Isère (Drôme) se penche mercredi sur le sort de BCBG Max Azria qui avait racheté en 2005 la marque de vêtement bien connue "Alain Manoukian". Depuis, l'entreprise a connu plusieurs plans sociaux avec des suppressions de postes en France et sur le site drômois.

BCBG Max Azria est en redressement judiciaire depuis le 8 mars dernier

Ce mercredi, le tribunal de commerce de Romans-sur-Isère peut décider de prolonger la période d'observation ou examiner les offres de reprise. Il y a six repreneurs potentiels qui se sont fait connaître. BCBG Max Azria emploie 138 salariés en France dont 53 à Mercurol près de Tain-l'Hermitage.