Économie – Social

Drôme : non, les céréaliers ne font pas grimper le prix du pain !

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 10 juin 2014 à 6:00

Sébastien Richaud, céréalier à Crest et secrétaire général de Jeunes agriculteurs dans la Drôme, le 4 juin 2014.
Sébastien Richaud, céréalier à Crest et secrétaire général de Jeunes agriculteurs dans la Drôme, le 4 juin 2014. © Radio France

C'est le message que fait passer actuellement le syndicat des Jeunes Agriculteurs de la Drôme. Il constate que dans l'esprit des gens, trop souvent, la hausse du prix du pain est associée à la hausse du prix du blé. Mais les producteurs drômois rappellent que le blé ne représente que 5% du prix du pain.

Si le prix du pain vous semble cher, ce n'est pas à cause des producteurs de blé ! Les représentants des 160 adhérents du syndicat des Jeunes Agriculteurs de la Drôme en ont assez de l'amalgame qui est fait : trop souvent, la hausse du prix du pain est associé à la hausse du prix du blé. C'était peut être vrai en 2009 quand, après une sécheresse en Europe, le prix de la tonne de blé avait grimpé à 220 euros. Mais aujourd'hui elle est à 160 euros et les boulangers ne baissent pas le prix de la baguette et du reste pour autant.

Les boulangers achètent de la farine et non du blé !

De son coté, le président du groupement des boulangers de l'Ardèche, Christian Martin, rappelle que le prix du pain n'est pas si cher que cela et  qu'il  "achète de la farine et non du blé !" donc ce céréale est parfois victime de spéculation de la part des intermédiaires, au détriment des producteurs de blé locaux. Il conclut en disant : "la hausse du prix du blé, on en subit tous les conséquences" .

 

Non ! si le prix du pain augmente ce n'est pas à cause des céréaliers !

Drôme : non, les céréaliers ne font pas grimper le prix du pain !