Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Du bois corrézien pour ériger la plus haute tour en bois de France

-
Par , France Bleu Limousin

La plus grande tour en France totalement en bois sera en bois corrézien. L'entreprise Eiffage a entamé la construction à Bordeaux d'une tour de 17 étages. C'est l'entreprise d'Egletons, Farges Bois, qui va fournir la totalité des pins Douglas qui seront utilisés.

La tour Hypérion est au centre d'un vaste projet à Bordeaux. Elle sera achevée au printemps 2020
La tour Hypérion est au centre d'un vaste projet à Bordeaux. Elle sera achevée au printemps 2020 - ©Eiffage Construction

Ses mensurations pourront paraître modestes : 55 mètres de hauteur, 17 étages. Rien d'exceptionnelle pour une tour. Sauf que celle-ci sera totalement en bois. C'est l'entreprise Eiffage Construction qui vient de relever le défi à Bordeaux avec le lancement des travaux de la tour Hypérion qui offrira 98 logements et autant de balcons. Le tout en CLT, un assemblage particulier de planches de bois qui permet justement d'envisager l'érection de hautes structures. Hypérion sera de fait la plus haute tour en France totalement en bois.

Des pins Douglas 100 % corréziens

Il faudra 1500 mètres cube de bois transformé pour réaliser la tour, soit 3000 mètres cube de bois brut. Ce sera uniquement du pin Douglas. "Il viendra entièrement de Corrèze"  précise Alexandre Augereau, directeur commercial de Farges Bois. Car c'est l'entreprise d'Egletons qui a été choisie par Eiffage pour fournir les planches de CLT dont elle a besoin. L'utilisation de bois de la Nouvelle-Aquitaine était une obligation imposée par le promoteur privé de la tour. Et dans la grande région il n'y a pas beaucoup d'alternatives en dehors du bois du Limousin ou des Landes. "Le pin des landes ne permet pas de fabriquer du CLT" précise Christian Birbaud, directeur régional d'Eiffage Construction.

Un vitrine pour la filière

Pour Farges Bois cette tour est une magnifique opportunité de démontrer son savoir-faire notamment sur la fabrication de CLT que peu d'entreprises françaises offrent à ce jour. "C'est une belle vitrine" explique Alexandre Augereau, rappelant qu'en Corrèze notamment la ressource en pin Douglas est très grande. D'autant que la construction bois est de plus en plus prisée par les grands aménageurs urbains. "Les tours en bois voient le jour et on a de très très beaux projets qui émergent" ajoute le directeur de Farges Bois. Et de conclure : "j'espère que ça va inspirer les futurs immeubles, pas qu'à Bordeaux, mais pourquoi pas à Clermont-Ferrand ou à Limoges ?"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu