Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Les 50 ans du port de Dunkerque

Du hareng à la banane, la belle histoire du port de Dunkerque

-
Par , France Bleu Nord

Comment un petit port de pêche au hareng est devenu le troisième port de marchandises de France ? C'est l'histoire que raconte le Musée portuaire de Dunkerque : du corsaire Jean Bart à l'opération Dynamo, en passant par les courageux pécheurs à Islande.

Le port de Dunkerque sous Louis XIV, l'époque de Jean Bart
Le port de Dunkerque sous Louis XIV, l'époque de Jean Bart © Radio France - Matthieu Darriet

On sait peu de chose sur la naissance du port de Dunkerque, qui n'a jamais été un site favorable pour une activité commerciale, contrairement à Marseille ou Brest. Dunkerque est plutôt un petit port d’échouage. Pour en faire ce qu’il est devenu aujourd’hui, il a fallu creuser. Une Belle histoire à réécouter, ici

Tout commence donc par la pêche au hareng sous les Contes de Flandres, au XIème siècle. Mais il faudra attendre le milieu du XIVème siècle pour que l’activité commerciale démarre vraiment, grâce au développement des relations avec la Hollande et l’Angleterre.

Louis XIV et Jean Bart, son corsaire dunkerquois

Louis XIV rachète la ville aux Anglais et il en fait une place-forte militaire avec son arsenal construit par Vauban. Et le Roi Soleil encourage les corsaires, notamment le Dunkerquois Jean Bart.

Jean Bart a réussi, avec ses équipages, à attaquer les navires de commerce Anglais et Hollandais, et donc à récupérer de nombreux butins. Il ne faut pas oublier qu'à l'époque le passage du Pas de Calais était un des lieux où transitait le plus de richesses au monde, raconte Marie-Laure Griffaton, la conservatrice du Musée portuaire.

Dunkerque est donc encore plus un port militaire que commercial. Il est toujours très compliqué d'y décharger des bateaux, car une grande partie des bassins est soumise aux marées.

Des grands voiliers à Dunkerque, lors de l'Escale 2013 - Radio France
Des grands voiliers à Dunkerque, lors de l'Escale 2013 © Radio France - Matthieu Darriet

L'épopée, parfois tragique, des pêcheurs à Islande

La tradition sur tout notre littoral, c’est la pêche aux harengs. Mais au milieu du XIXème siècle, les Hollandais font tout pour empêcher les Dunkerquois de poursuivre leurs activités, en mer du Nord. Alors, ils profitent d’un accord signé avec le Danemark, qui possédait l’Islande, pour aller pêcher la morue.

Ils partent pour des campagnes de plus de six mois. Une vie sans printemps et sans arbres l’été, puisque ces marins partaient à la fin de l’hiver et ils revenaient à l’automne.

C'était vraiment des conditions de vie épouvantables. Quand il y avait du poisson, ils pêchaient pendant des heures et des heures, toujours dans l'humidité et dans le sel. C'était très dangereux. Chaque année, il y avait des marins qui ne revenaient pas, soit parce qu'ils tombaient malades, soit parce qu'ils avaient un accident, soit même parce qu'ils étaient victimes de tempêtes.

La pêche à la morue à Islande est une activité importante pour le Dunkerquois où des milliers de familles sont concernées. Mais avec la guerre de 1914-1918, elle finit par péricliter. Les Dunkerquois ne prennent pas le virage des chalutiers, comme les Boulonnais, et ils se reconvertissent dans le commerce.

L'opéation Dynamo et la reconstruction

En mai et juin 1940, l'opération _Dynamo _voit 340 000 soldats Anglais et Français embarquer en urgence vers l’Angleterre, pour fuir l’avancée allemande. Une épopée qui inspire le réalisateur Christopher Nolan, qui va tourner, cet été, une grande fresque historique dans le port.

Dunkerque est tardivement libérée, le 9 mai 1945, seulement. Et avant de partir, les Allemands détruisent méthodiquement tout ce qu’ils peuvent sur le port. Il faudra la forte mobilisation de la Chambre de commerce et des députes locaux pour éviter que le port soit abandonné. Plus de dix ans seront nécessaires pour dégager les écluses et les épaves, pour déminer et rétablir le trafic. Quand le premier navire de commerce revient à Dunkerque, c’est une grande fête.

Puis les années soixantes voient l’arrivée de la sidérurgie sur l’eau, avec Usinor et Dunkerque devient Port autonome le 1er avril 1966.  Aujourd'hui, devenu Grand port maritime,  Dunkerque est le premier port français pour l'importation de fruits et légumes en conteneurs. Avec un produit vedette : la banane.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu