Économie – Social

Strasbourg : du verre pilé dans une soupe distribuée à des SDF, selon une présidente d'association

Par Olivia Cohen, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu jeudi 22 décembre 2016 à 1:24

De minuscules morceaux de verres retrouvés dans de la soupe distribuée à deux SDF, selon une présidente d'association
De minuscules morceaux de verres retrouvés dans de la soupe distribuée à deux SDF, selon une présidente d'association © Maxppp -

Selon Valérie Suzan, présidente de l'association "Action Strasbourg solidarité", de minuscules morceaux de verre auraient été retrouvés au fond de gobelets de soupe, distribués à deux jeunes sans-abri nommés Max et Christophe. Une autre témoin rapporte l'affaire et a publié une photo sur Facebook.

Du verre pilé dans la soupe : c'est la mauvaise surprise dont auraient été victimes, ce mardi soir, à Strasbourg, Max et Christophe, deux jeunes sans-abris, vivant dans la rue depuis plusieurs mois. C'est en tout cas ce qu'affirme Valérie Suzan, présidente de l'association "Action Strasbourg solidarité". La soupe au verre pilé aurait été apportée par un couple chargé d'un sac à dos et d'un thermos.

Max a commencé à boire sa soupe, puisqu'il la boit chaude, contrairement à Christophe qui la boit tiède. Max a alors déclaré 'c'est sableux, je ne comprends pas ce qu'il y a dans la soupe'. Il a alors regardé ce qu'il avait dans la bouche, c'était des minuscules bouts de verre, du verre pilé.

Les deux jeunes SDF n'ont pas vraiment fait attention à l'apparence des personnes qui leur ont servi cette soupe, ils ont simplement noté qu'il s'agissait d'un "couple chargé d'un sac à dos et d'un thermos, qu'ils ne connaissaient pas."

C'est une autre personne, qui ne fait pas partie d'une association mais habituée des maraudes, qui a donné l'alerte. Christine a posté cette photo sur son compte Facebook :

Aujourd'hui, Valérie Suzan s'estime en droit de se poser des questions :

Si c'était un problème de thermos, ce serait de gros morceaux. Dans notre association, ça nous est déjà arrivé de faire tomber un thermos, l'intérieur du thermos se brisait en gros morceaux, pas en verre pilé. Je trouve ça honteux, j'étais choquée, tout comme Max et Christophe.

Elle affirme par ailleurs qu'il serait facile d'identifier le couple :

A cet endroit, à l'angle de la rue de l'Outre près de la place Kléber, il y a de nombreuses caméra, ce ne serait pas difficile à trouver. C'est scandaleux, il faut mettre ces personnes à l'abri, désormais elles seront obligées de se montrer méfiantes vis-à-vis des citoyens lambda qui leur apportent à manger, ça me donne envie de vomir.

Les deux jeunes sans-abris envisageraient de porter plainte.

L'interview en intégralité de Valérie Suzan, présidente de l'association "Action Strasbourg solidarité"