Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Duralex : Date limite ce 31 décembre pour les offres de reprise de la verrerie à La Chapelle-Saint-Mesmin

-
Par , France Bleu Orléans

L'entreprise, qui emploie 248 salariés à la Chapelle-Saint-Mesmin, est en redressement judiciaire depuis septembre 2020, notamment pour des problèmes de trésorerie liés à la construction d'un nouveau four. Les candidats à la reprise avaient jusqu'à ce 31 décembre pour déposer leurs offres.

En octobre 2020 les salariés avaient manifesté devant le tribunal de commerce d'Orléans
En octobre 2020 les salariés avaient manifesté devant le tribunal de commerce d'Orléans © Radio France - Anne Oger

C'est un des dossiers économiques qu'il faudra suivre, de nouveau, en 2021 : l'avenir de l'entreprise Duralex à la Chapelle-Saint-Mesmin, qui emploie 248 salariés et qui est en redressement judiciaire depuis le mois de septembre.

Les candidats à la reprise avaient jusqu'à ce jeudi 31 décembre pour déposer leurs offres auprès du tribunal de commerce d'Orléans. Celui-ci va maintenant les étudier avant de trancher, sans doute en janvier ou début février. Pour le moment les salariés n'ont pas beaucoup d'informations sur ces offres. 

Une trentaine de consultations du dossier de reprise

Le secrétaire du comité social et économique de Duralex, Pascal Colichet, avait demandé des informations à sa direction lors dernier point sur la situation de l'entreprise de la Chapelle-Saint-Mesmin. Selon lui, 64 lettres d'intention auraient été adressées à la direction. Ces lettres permettent d'avoir accès à un certain nombre d'informations sur la santé d'une entreprise, ses perspectives, ses marchés, etc.

Après cela, une trentaine de repreneurs potentiels auraient consulté les dossiers, pour élaborer un vrai projet. Mais selon les représentants des salariés, les offres seront bien moins nombreuses à l'arrivée. "S'il y a deux voire trois offres sérieuses, ce sera déjà beaucoup" explique Pascal Colichet, délégué de la CGT chez Duralex.

Décision du tribunal de commerce fin janvier ?

Il dit ne pas savoir s'il y aura par exemple Pyrex, l'autre géant de la vaisselle en verre, parmi les candidats. A priori, le propriétaire actuel, lui, ne serait pas sur les rangs.

Le 6 janvier prochain, lors d'une nouvelle audience, le tribunal de commerce d'Orléans fera le point sur la situation de Duralex, après un peu plus de trois mois de redressement judiciaire. Puis mi-janvier il devrait faire le tri dans les offres, pour une décision peut-être fin janvier, ou début février 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess