Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Eau Thermale de Jonzac : la croissance dans la peau

-
Par , France Bleu La Rochelle
Perigny

La marque "Eau thermale Jonzac", propriété du groupe rochelais Léa Nature, fête cette année ses dix ans. Dix ans de croissance pour les produits pour la peau bio et à base d'eau thermale de Jonzac.

Les produits "Eau thermale Jonzac" en rayon d'un magasin bio. Photo d'illustration.
Les produits "Eau thermale Jonzac" en rayon d'un magasin bio. Photo d'illustration. © Maxppp - Christian Watier

Aujourd'hui dans notre chronique "La nouvelle éco" on se penche sur la marque "Eau thermale de Jonzac", une marque qui appartient au groupe rochelais Léa Nature. Elle fête cette année ses dix ans.  Malgré la crise sanitaire et une période compliquée pour les vendeurs  de produits cosmétiques, l'entreprise se porte bien avec plus de 2300  produits vendus par jour et une croissance à deux chiffres : 17 %.

La marque de produits pour la peau bio et à base d'eau thermale de Jonzac a une vraie implantation locale. "C'est vrai que l'approvisionnement local était un des piliers de cette nouvelle offre cosmétique quand on a réfléchi au projet", se souvient Fanny Spriet, la directrice de la communication. Depuis deux ans, un nouveau bâtiment est sorti de terre. Les capacités de production de Léa nature ont triplé, et il y a de l'emploi à la clef : 20 postes la première année et dix par an depuis.

Trouver son public

Le secret pour réussir selon Fanny Spriet, c'est d'avoir trouvé un public. Un public composé à 98 % de clientes. Mais surtout de toujours innover. Une cinquantaine de personnes travaillent en recherche et développement. Et les chercheuses y arrivent, malgré un cahier des charges plus compliquée, bio et de haute qualité thermale. "Elles sont plus créatives. Elles vont chercher des alternatives.  Elles font des petits pas de côté en utilisant un ingrédient pour  d'autres propriétés que celles normalement pour lesquelles on les  utilise. On est une marque aujourd'hui qui est très technique dans cet univers de la cosmétique bio", explique Fanny Spriet.

La crise sanitaire a eu des conséquences, mais limité pour Fanny Spriet. "Finalement, on est presque une valeur refuge", estime la directrice de la communication. Pour elle, c'est une marque qui correspond à son époque où on prend soin de soit mais aussi de la manière dont on consomme.

Continuer à évoluer

Dix ans, c'est le moment du bilan, mais aussi celui de prévoir l'avenir.  L'objectif est de continuer de développer la marque et l'entreprise Léa  Nature dans la conciliation de l'économie et l'écologie, de continuer à  innover. Il y a deux marchés à conquérir maintenant : celui de la grande distribution avec une nouvelle marque. Il y a aussi l'export, notamment en Asie. Pour l'instant, ça ne représente que 5 à 6 % du chiffre d'affaires d' "Eau thermale Jonzac".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess