Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Échec de la vente de Photonis aux Américains : "une bonne nouvelle" pour le syndicat FO du site de Brive

-
Par , , France Bleu Limousin

Grosse déconvenue pour le groupe Photonis dont l'une des principales usines est à Brive. Le géant américain Teledyne renonce finalement à racheter l'entreprise. Les conditions imposées par l'État français étaient trop grandes. "Une bonne nouvelle" pour le syndicat FO du site briviste.

Photonis emploie près de 500 personnes à Brive
Photonis emploie près de 500 personnes à Brive © Radio France - Pascal Perrouin

Si la volonté de l'État était de faire capoter l'affaire, c'est réussi. Car le gouvernement ne voulait pas voir un fleuron de l'industrie française, Photonis est le leader mondial de la vision nocturne, partir à l'étranger. Qui plus est un fleuron stratégique de l'industrie de la défense. Alors Bercy avait mis beaucoup de barrières au rachat par l'industriel californien. Notamment l'entrée de BPIFrance, la banque publique d'investissement au capital et même un droit de veto. Trop donc pour le groupe d'électronique américain. Le fonds d'investissement Ardian, détenteur actuel de Photonis, va donc devoir trouver un nouvel acheteur. 

L'exemple de BorgWarner

En attendant les syndicats de Photonis à Brive se réjouissent eux. Dans une lettre ouverte au PDG du groupe, affichée dès ce mardi dans les locaux brivistes et que nous nous sommes procurée, la déléguée FO du site Michelle Geneste salue "une bonne nouvelle". "Au regard, précise-t-elle, de ce qui est en train de se passer chez BorgWarner" à Eyrein. L'usine autrefois française passée dans le giron américain va être fermée en 2022. La déléguée FO en profite aussi pour plaider pour la relocalisation de tous les emplois Photonis sur le site de Brive. Une partie de ceux-ci sont en effet au Pays-Bas depuis le rachat d'une entreprise hollandaise Roden. Ce qui donnerait plus de poids selon la syndicaliste pour obtenir des aides de l'État pour apurer les comptes de Photonis et susciter ainsi de nouvelles candidatures au rachat. 

La première page de lettre ouverte affichée ce mardi dans les locaux de Photonis à Brive
La première page de lettre ouverte affichée ce mardi dans les locaux de Photonis à Brive © Radio France - Nicolas Blanzat
La seconde page de lettre ouverte affichée ce mardi dans les locaux de Photonis à Brive
La seconde page de lettre ouverte affichée ce mardi dans les locaux de Photonis à Brive © Radio France - Nicolas Blanzat
Choix de la station

À venir dansDanssecondess