Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ecoload, la société iséroise qui veut pousser plus loin le VTT électrique

lundi 25 juin 2018 à 8:33 Par Laurent Gallien, France Bleu Isère

Basée à Moirans (Isère), Ecoload, une société créée à l'automne dernier, propose à la vente ou à la location trois modèles de stations de rechargement pour VTT électriques. Des stations parfaitement autonomes à installer un peu partout, le long d'un circuit VTT par exemple.

Ecoload a l'ambition de "semer" ses stations de rechargement partout le long des circuits vtt
Ecoload a l'ambition de "semer" ses stations de rechargement partout le long des circuits vtt - ©Ecoload

Moirans, France

L'idée d'Ecoload est jeune - la société iséroise a été créée il y a moins d'un an - mais sa logique saute immédiatement aux yeux. Alors que la pratique du vélo électrique se développe, les stations de rechargement restent rares. Surtout dans les lieux reculés comme les chemins de campagne et sentiers de montagne qui, pourtant, "pompent" un peu plus vite les batteries.

C'est parce qu'il a été confronté à cette peur de la panne lui même que Pierre-Marie Linden, un des trois co-fondateurs de la société, a eu l'étincelle. "C'était à Barcelone, explique t-il, nous avons des vélos électriques avec ma femme et pas moyen de trouver un endroit pour recharger. Et puis quinze jours après un ami qui tient un refuge me dit qu'il voit passer des pratiquants du vélo électrique en demande de rechargement. alors j'ai dit go ! On y va !"

Panneaux solaires et habillage bois

Cet ami en question, Pierre Augrit, qui tient un refuge en Maurienne avec sa compagne, explique que c'est aussi un moyen de concourir "au développement de la pratique" et d'attirer peut-être un nouveau public. Ecoload a désormais conçu trois modèles de stations de rechargement, qui peuvent accueillir 2 à 3 vélos en même temps, équipées de wifi, et qui peuvent aussi recharger des smartphones. 

De véritable petites haltes - elles proposent aussi une assise - complètement autonomes grâce à des panneaux solaires et des batteries, et qui peuvent s'installer "sans génie civile", explique Pierre Augrit. "On peut les positionner à partir du moment où on a un sol stabilisé et plat". Rien de plus. 

De structure métallique et habillées de bois ces stations sont toutes fabriquées dans la région (chaudronnerie de St Jean de Maurienne, peinture aux Abrets en Dauphiné, bois de Delta Bois à Echirolles et assemblage au siège d'Ecoload à Moirans, zone Centr'Alp) et ont adopté un look très "nature".

Des stations complètement autonomes 

"Notre cible est plutôt en plein nature, explique Pierre-Marie Linden, parce que nos stations sont complètement autonomes. Donc aux bords des lacs, au bord d'une rivière, sur un circuit de VTT.... Mais il y a des demandes en ville, de la part de restaurants et de magasins". L'itinérance, les circuits de randonnée à vélo, les refuges, gites, campings et autres hôtels d'altitude restent néanmoins les cibles privilégiés d'Ecoload qui a déjà placé une dizaine de stations en location cet été.  Il en coûte 700 euros par mois. Les stations sont aussi à vendre, autour de 8 500 euros. 

En attendant que l'activité décolle complètement les trois fondateurs ont gardé leur emploi respectif, on n'est jamais trop prudent. Le seul salarié pour l'instant est un commercial qui pourrait être vite rejoint par une personne en charge du montage des stations selon la progression des commandes.

Refuges, lieux touristiques et hébergements sont les cibles principales d'Ecoload - Aucun(e)
Refuges, lieux touristiques et hébergements sont les cibles principales d'Ecoload - ©Ecoload
©Ecoload - Aucun(e)
©Ecoload -