Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

Ecommoy : l'hippodrome retrouve son public

-
Par , France Bleu Maine

L'hippodrome d'Ecommoy a rouvert ses portes au public ce dimanche après plusieurs mois de fermeture à cause du coronavirus. Les amateurs de chevaux et les parieurs n'ont pas manqué l'occasion de renouer avec leur passion

L'hippodrome d'Ecommoy a retrouvé son public
L'hippodrome d'Ecommoy a retrouvé son public © Radio France - yann lastennet

"Cela fait plus de 60 ans que je viens aux courses". Joseph affiche un sourire radieux derrière son masque. Ce sarthois, fraîchement octogénaire, n'aurait manqué ce rendez-vous pour rien au monde. " Je l'attendais avec une telle impatience. Ah çà oui ! On peut dire que j'ai été malheureux ces derniers mois". Francis, liste des paris entre les mains, partage ce soulagement. " J'ai toujours dit qu'on ne pouvait pas empêcher les gens d'aller aux courses. Ils rentrent, ils ne rentrent pas. Ils jouent, ils ne jouent pas. Manque de pot, les événements sont venus me contredire".  Ce foutu coronavirus qui a tout confiné. Avec des courses à huis clos. Et pas question pour Francis de parier en ligne."Je n'utilise pas internet, je ne sais pas ouvrir l'ordinateur. J'étais bon pour être à la trappe comme on dit". Dire que l'ambiance des courses a manqué à ces fidèles, c'est peu dire ! 

Port du masque et distance à respecter, la réouverture au public de l'hippodrome d'Ecommoy a été soumise à un protocole sanitaire strict
Port du masque et distance à respecter, la réouverture au public de l'hippodrome d'Ecommoy a été soumise à un protocole sanitaire strict © Radio France - yann lastennet

Ah oui, j'ai été malheureux - Joseph, un parieur sarthois, qui fréquente les champs de course depuis plus de 60 ans

Un sentiment partagé par Yves Gibon, le président de la société des courses d'Ecommoy. Deux réunions ont été organisées depuis la fin du confinement. Mais elles étaient à huis clos. " Voir une arrivée de course sans public, c'est vraiment une soupe sans sel, c'est le désert, c'est triste, triste, triste" ! C'est aussi l'avis d'Yves Lizée, propriétaire de chevaux et driver à Ecommoy. Il s'est senti très très seul sur la piste lors de ces courses à huis clos. " Quand on passe devant les tribunes, les gens applaudissent ou ils crient. Cela motive un peu les concurrents. Même les chevaux ! Ils entendent le public et il y en a certains que cela motive". 

Le reportage France bleu Maine

Yves Gibon, le président de la société des courses d'Ecommoy
Yves Gibon, le président de la société des courses d'Ecommoy © Radio France - yann lastennet

15 000 euros de manque à gagner pour la société de course

Il n' y a pas que l'ambiance qui a manqué aux deux hommes pendant le confinement. Les paris aussi. " C'est un manque à gagner très important pour la société de course" explique Yves Gibon " puisqu'on n'avait ni entrée, ni restauration, ni bar... et pas de paris qui restent notre source de revenus principale. Nous touchons une redevance sur les paris qui sont enregistrés sur l'hippodrome. Ils atteignent en moyenne 30 000 euros par réunion".  Yves Gibon estime que le confinement a engendré un manque à gagner d'environ 15 000 euros pour la société de course d'Ecommoy. Même estimation de perte pour le driver Yves Lizée qui fait courir une quinzaine de chevaux. Alors même si ce dimanche, ce n'était pas forcément la foule des grands jours, c'est tout de même une renaissance pour l'hippodrome selon Joël qui travaille pour une société de paris. " Quel bonheur de retrouver le public. Le spectacle est autant sur la piste que dans les tribunes. Il faut écouter la clameur quand les chevaux abordent la ligne droite d'arrivée et que les gens encouragent leur favori. Le cheval sur lequel ils ont misé. C'est vraiment une réelle ambiance".  Pour la savourer, rendez-vous maintenant le 16 août pour la prochaine réunion sur l'hippodrome d'Ecommoy   

Yves Gibon, le président de la société des courses d'Ecommoy est heureux de retrouver du public: pour l'ambiance et pour les paris

Joël Rochefort (à droite) accueille les parieurs après plusieurs semaines de fermeture des guichets
Joël Rochefort (à droite) accueille les parieurs après plusieurs semaines de fermeture des guichets © Radio France - yann lastennet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess