Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Economie : « Un vent porteur semble souffler sur les Ardennes »

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Implantations à venir d'Hermès et d'Agronutris, créations d'entreprises en hausse, chômage en baisse... L'année 2020 s'annonce bien pour l'économie dans les Ardennes, estime la Chambre de commerce et d'industrie des Ardennes.

Delta Dore a ouvert une usine d'assemblaghe en 2019 à Revin
Delta Dore a ouvert une usine d'assemblaghe en 2019 à Revin © Radio France - Alexandre Blanc

Malgré le contexte international qui risque de faire grimper le prix des énergies, le ton était plutôt optimiste lors de la cérémonie des vœux de la Chambre économique des Ardennes. "Un vent porteur semble souffler sur les Ardennes", s'est félicité son président Géraud Spire.  

Il faut dire que le département vient d'être choisi pour accueillir deux nouvelles implantations. Après Bogny-sur-Meuse, Hermès compte ouvrir une deuxième maroquinerie qui emploiera 250 personnes sur la zone de Tournes-Cliron. L'usine n'ouvrira qu'en 2022 mais le recrutement a commencé. À Rethel, c'est la start-up Agronutris, spécialisée dans l'élevage d'insectes pour l'alimentation animale qui compte s'installer en 2021 avec 40 emplois à la clé.

Cela faisait plus de 10 ans que les Ardennes n'avait pas connu des implantations de cette ampleur. Depuis l'Agence nationale des titres sécurisés en 2007, les fabricants de matériaux de construction Unilin en 2001 et Lafarge-Monier en 2006 et Hermès, déjà, en 2002.  

Les actions collectives que l'on a mis en place comme les exonérations du Bassin d'emploi à redynamiser ou le Pacte Ardennes payent et peut-être a-t-on envoyé un signal - Géraud Spire, le président de la Chambre de commerce et d'industrie des Ardennes

L'activité frémit mais l'emploi ne suit pas

D'après les dernières données disponibles de l'INSEE, les créations d'entreprises ont progressé de 14,6 % sur un an dans les Ardennes, ce qui place le département au niveau de la moyenne régionale.  Dans le même temps, le nombre de dépôts de bilan a reculé de 13,5 %, le rythme le plus élevé de la région Grand-Est après l'Aube.  

Sur le front de l'emploi, l'embellie n'est pas aussi belle que l'on pourrait l'envisager. Dans le Grand-Est, tous les secteurs d'activité ont gagné des emplois en un an, sauf l'industrie et l'intérim. Les Ardennes affichent un taux de chômage de 10,3 %, encore largement supérieur à la moyenne nationale de 8,6 %. Et c'est le département du Grand-Est où le chômage recule le moins.  -0,2 points en un an : c'est deux fois moins que la moyenne nationale.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu