Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

EDF Energies Nouvelles renonce à son projet de délocalisation des sites de Béziers et Colombiers

vendredi 31 août 2018 à 14:37 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault

EDF Energies Nouvelles renonce a regrouper les activités des sites de Béziers et Colombiers sur Montpellier (Hérault). 200 emplois sont en jeu. La mobilisation des élus locaux a payé.

Illustration
Illustration © Maxppp -

Béziers, France

La mobilisation des élus locaux a payé dans le Biterrois. EDF Energies nouvelles renonce à délocaliser ses activités sur Montpellier.  Deux sites étaient menacés de fermeture : Béziers et Colombiers, avec 200 emplois à la clé. 

EDF Energies nouvelles a annoncé jeudi aux élus que le projet était abandonné dans sa forme initiale. Un nouveau projet alternatif sera présenté aux représentants du personnel dans les prochaines semaines, un projet privilégiant le Biterrois. 

De nombreux élus toute tendance politique confondue s'était mobilisés pour dénoncer ce projet et ses conséquences dans un territoire déjà très fragile économiquement.  

Sur le site de Béziers une cinquantaine d'agents spécialisés dans l'éolien et le solaire sont chargés du développement et à Colombiers 150 salariés s'occupent de la maintenance, de l'exploitation et de l'entretien de presque 400 sites répartis dans 7 pays d'Europe.   

"Le bras de fer a joué, la Métropole ne peut pas toujours gagner"

Pour la députée  divers droite Emmanuelle Ménard, ce revirement d'EDF Energies Nouvelles est une première victoire "A l'assemblée, j'avais rencontré Jean-Bernard Lévy, le PDG d'Edf pour m'indigner de cette manière de faire sans consulter les élus locaux. Le bras de fer a joué, c'est évident. Ils ont mal démarré le dossier avec les élus et avec leur personnel très opposé à cette décision. On ne pouvait pas balayer d'un seul coup 200 emplois dans le Biterrois, il faut veiller à l'équilibre. Cela ne peut pas être toujours la Métropole de Montpellier qui rafle tout au détriment de territoire bien moins lotis"

Emmanuelle Ménard, députée