Économie – Social

EDF repousse le démarrage de l'EPR de Flamanville à fin 2018

France Bleu Cotentin jeudi 3 septembre 2015 à 15:00

Vue sur le chantier de l'EPR Flamanville 3 en mars 2015.
Vue sur le chantier de l'EPR Flamanville 3 en mars 2015. © EDF Médiathèque - Alexis Morin- Antoine Soubigou

La mise en service de l'EPR de Flamanville est de nouveau reporté. Elle aura lieu fin 2018, a annoncé jeudi EDF. C'est la quatrième fois que le démarrage de réacteur troisième génération est reporté.

L'EPR de Flamanville, ce n'est toujours pas pour demain. Sa mise en service est de nouveau repoussée. Elle aura lieu fin 2018. EDF l'a annoncé jeudi. C'est un nouveau revers pour ce projet phare de la filière nucléaire française. 

La facture s'élèvait à 3,3 milliards d'euros au départ. Elle a explosé. Le premier réacteur nucléaire français de troisième génération, d'une puisse de 1 650 mégawatts, devrait finalement coûter 10,5 millions d'euros. « le coût d'un premier exemplaire est toujours plus élevé » , a relativisé Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe public. 

C'est la quatrième fois qu'EDF repousse le démarrage de ce reacteur troisième génération. Il devait être libré initialement en 2012. A l'origine de ce nouveau report, des difficultés par Areva pour livrer certaines pièces, telles que le couvercle et le fond de la cuve de l'EPR.