Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Éducation Nationale : jeudi noir en Auvergne contre la loi Blanquer et la réforme du lycée

-
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne

Une nouvelle journée nationale de grève est organisée ce jeudi dans l'Education Nationale sur fond de protestation contre les réformes Blanquer. Plusieurs manifestations et rassemblements sont prévus en Auvergne à l'appel de sept organisations syndicales.

Réformes Blanquer : 700 à 1000 personnes ont manifesté le 30 mars à Clermont-Ferrand
Réformes Blanquer : 700 à 1000 personnes ont manifesté le 30 mars à Clermont-Ferrand © Radio France - Mickaël Chailloux

Auvergne, France

La manifestation organisée le samedi 30 mars par l'intersyndicale SUD Education, CGT, FSU, UNSA, CFDT avait rassemblé entre 700 (police) et 1000 personnes (organisateurs) entre la place Delille et le rectorat à Clermont-Ferrand. Dans le cortège, beaucoup d'enseignants, mais aussi des directeurs d'établissements et des parents d'élèves se sont mobilisés pour protester contre les réformes Blanquer.

Des directeurs également présents dans le cortège le 30 mars à Clermont-Ferrand - Radio France
Des directeurs également présents dans le cortège le 30 mars à Clermont-Ferrand © Radio France - Mickaël Chailloux

Le Ministre de l'Education Nationale a provoqué cette colère en présentant un amendement au projet de loi visant à créer des regroupements d’un collègue et d’une ou plusieurs écoles du même secteur. S’il est adopté, il pourrait donner naissance à des "établissements publics des savoirs fondamentaux". Certains y voient donc sur le long terme la disparition des directeurs d’école. Les organisations représentant les enseignants contestent également l'article 1 du projet de loi. Alors que celui-ci mentionne le "devoir d’exemplarité", des fonctionnaires de l’éducation nationale, certains d’entre eux y voient une façon "de museler les enseignants en donnant la possibilité de rappeler à l'ordre, ou sanctionner, le personnel qui critiquerait l'institution".

Autre motif de grogne : le vote de l'instruction obligatoire à trois ans. Ce qui obligerait les municipalités à financer la mesure pour les maternelles privées. Dans le secondaire, la réforme du lycée provoque aussi des crispations. Elle se traduira l'an prochain par la suppression des séries (L, ES et L), qui seront remplacées par des choix de spécialité. Certains enseignants mènent des "actions de désobéissance" dans toute la France pour montrer leur désapprobation face à cette réforme.

Des actions dans les grandes villes auvergnates

Dans le Puy-de-Dôme, une manifestation à prévue dans le centre-ville de Clermont-Ferrand. Elle débutera à 10h30 sur la place de Jaude en direction du Rectorat. Une Assemblée Générale des profs grévistes est aussi annoncée le même jour à 14 heures salle Victor Hugo, sous Auchan Nord, à Clermont-Ferrand.

Dans l'Allier, un rassemblement départemental a lieu à 14h30 devant le château de Bellevue, qui abrite la DSDEN, la Direction des Services Départementaux de l'Education Nationale, à Yzeure. Une rassemblement qui sera précédé à 10 heures de trois assemblées générales simultanées à Vichy (bourse du Travail), à Montluçon (salle Salicis) et à Moulins (salle de la Ligue de l'enseignement). 

Dans le Cantal, les mécontents doivent se rassembler à 10 heures devant la DSDEN, place de la Paix, à Aurillac. 

En Haute-Loire, l’assemblée générale des grévistes prévue à 9 heures sera suivie d'un rassemblement devant l’inspection académique en fin de matinée au Puy-en-Velay.