Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Egalité entre les femmes et les hommes : les entreprises mosellanes ont encore du chemin à faire

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

En Moselle, on compte 86 entreprises de plus de 250 salariés. Depuis le mois de septembre, elles doivent toutes publier leur "index de l'égalité professionnelle" entre les hommes et les femmes. Et la moyenne est inférieure à la moyenne nationale.

La loi est sensée garantir une stricte égalité au travail entre les hommes et les femmes
La loi est sensée garantir une stricte égalité au travail entre les hommes et les femmes © Maxppp -

Mardi dernier, à 16h47, les femmes ont commencé à travailler gratuitement, et ce jusqu'à la fin de l'année. Ce décompte symbolique est effectué tous les ans par le collectif féministe Les Glorieuses, pour montrer à quel point l'écart de salaire entre les hommes et les femmes est élevé : 15,4% de différence en France selon Eurostat. Dans ce contexte, les entreprises de plus de 250 salariés sont obligées, depuis le 1er septembre, de publier leur "index de l'égalité professionnelle" : une note sur 100 qui montre si oui ou non les salariés sont traités de la même manière selon leur sexe.

Sanctions financières possibles en dessous de 75 sur 100

Ce score sur 100 regroupe quatre critères différents : la part la plus importante de la note, c'est bien sûr l'écart entre les salaires, mais on regarde aussi comment les promotions sont réparties entre les hommes et les femmes, la parité parmi les dix rémunérations les plus hautes, et le nombre de salariées augmentées en retour de congé maternité. En dessous de 75, alerte rouge ! Des sanctions financières s'appliquent si l'entreprise ne rectifie pas le tir dans les trois ans.

Une moyenne de 80,82 sur 100 en Moselle

En Moselle, 86 entreprises sont concernées parce qu'elles dénombrent plus de 250 salariés. Selon Angélique Alberti, responsable de l'unité départementale 57 à la Dirrecte, dont elle est directrice régionale adjointe, "65 ont publié leur score depuis septembre" : cela signifie qu'un quart d'entre elles sont carrément hors la loi. Et pour celles qui l'ont fait, "la moyenne est de 80,82 sur 100", en dessous de la moyenne française, entre 82 et 83 sur 100. 

La seule bonne note : 100 sur 100

Surtout, "neuf entreprises mosellanes ont un score inférieur à 75 sur 100, une seule atteint la note de 99 sur 100." Mais pas de quoi parader, ça veut simplement dire qu'une seule entreprise respecte strictement l'égalité de traitement entre les hommes et les femmes, ce qui est dans la loi depuis... 1972 quand même.

Angélique Alberti, invitée de la rédaction de France Bleu Lorraine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess