Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"On élève des enfants pas des poulets en batterie" : la colère des salariés des crèches à Nice

-
Par , France Bleu Azur

Un appel à la grève national est lancé par les syndicats des salariés des crèches. Les professionnels dénoncent la nouvelle loi ESOC : des crèches que l'on surcharge et des conséquences néfastes pour les enfants.

Sandy Voredini - Déléguée CGT Petite Enfance Nice
Sandy Voredini - Déléguée CGT Petite Enfance Nice © Radio France - Fabien FOUREL

Nice, France

C'est une journée compliquée pour les parents dont les enfants sont à la crèche ! Un appel à la grève national est lancé par les syndicats pour dénoncer la loi ESOC qui prévoit d'augmenter le nombre d'enfants par crèche. Première inquiétude : l'encadrement des enfants. Aujourd'hui, il faut un adulte pour huit petits autonomes contre un pour cinq qui ne marchent pas encore. Demain. avec la réforme, seul l'âge pourrait-être pris en compte. Autre crainte, plus d'enfants dans moins d'espace : cinq mètres carré et demi par petit au lieu de sept aujourd'hui. Ce qui les rendraient plus agressifs selon Sandy de la CGT. 

" Les enfants ont besoin pour se construire qu'on soit au près d'eux et ils ont besoin d'espace, dès qu'on réduit l'espace ils se sentent agressés et ils vont plus se chamailler, mordre, griffer, on élève pas des enfants comme on élève des poulets en batterie" Sandy Voredini

Ils étaient 300 à manifester ce midi place Masséna à Nice. Treize crèches sur les vingt sept de Nice sont totalement fermées.